Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Situation nationale : La main de Dieu

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • vendredi 25 septembre 2015 à 05h39min
Situation nationale : La main de Dieu

La main de Dieu. Il y a aussi et surtout eu la main de Dieu dans les évènements aussi incroyables qu’ahurissants que vient de vivre le Burkina Faso. Parce que le monde vit désormais sans Dieu et que l’Afrique généralement et le Burkina Faso singulièrement croit en Lui, on peut ainsi noter la part du surnaturel divin dans le destin de ce peuple qu’on qualifie de pauvre mais qui est pourtant riche de Dieu et de sa dignité. C’est pourquoi en tant que croyant sans honte et sans complexe je souhaite rendre grâces à l’Eternel Dieu Tout-Puissant pour l’action dirigée par son Saint Doigt.

Alors que la question du RSP était une équation quasiment insoluble, tant ce corps de notre armée inspirait la terreur, tant l’homme qui l’a créé sous la houlette de son mentor de président et qui l’a dirigé depuis sa création à maintenant était craint pour motif que son nom est lié au sang et sa vie écrite de sang, alors que le débat sur la dissolution du RSP engendrait une prudence calculée par peur de la part des femmes et hommes politiques à l’exception de quelques-uns, Dieu Lui, préparait contre toute attente la solution.

Premier acte : Il a frappé d’aveuglement le Général et les officiers de ce régiment pour qu’ils perpètrent ce coup d’Etat tout en pensant qu’ils étaient au-dessus du peuple et des lois burkinabè. Avec nos sentiments humains, nos peurs et nos doutes et notre peu de foi, nous avons commencé à évoquer Dieu, à L’interroger parfois sur son silence et sa providence et même à L’accuser quelques fois d’injustice et de non-assistance à un peuple en danger.Ceci parce que des enfants et des jeunes mourraient, des chefs de familles et des femmes enceintes mourraient. Ceci parce que les blessés se comptaient par centaines et que l’économie du pays s’affaissait vertigineusement. Ceci parce que la veuve qui vivait de son fagot de bois et l’orpheline qui vivait de la vente de ses fruits se mourraient lentement de faim et de soif. Ceci parce que les malades désespéraient de survivre. Ceci parce qu’on brûlait des studios de nos talentueux artistes et que d’autres étaient arrêtés ou obligés de rentrer en clandestinité. Ceci parce que des maisons étaient incendiées et saccagées. Nous nous demandions alors qui nous sauvera de ce désastre ? Et à la manière de Jérémie nos lamentations sont allées de la terre au Ciel et du Ciel vers la terre la réponse est arrivée.

Deuxième acte : l’entrée en scène de l’armée. Celle que nous avons longtemps cru qu’elle n’était qu’une « armette », couarde et vacillante a brusquement retrouvé une surprenante vaillance qui a redonné espoir et vie à un peuple meurtri et déboussolé. Nous attendions tous la vengeance ; nous avons espéré dans nos pensées polluées, impatientes et vengeresses que notre salvatrice armée nous exhiberait quelques corps de ces mythiques soldats du RSP (qui ont osé tirer sur des innocents) pour nous consoler de nos morts tués gratuitement et méchamment. Mais nous avions oublié que Dieu ne se nourrit pas de vengeance. Ses solutions à Lui ne sont pas écrites forcément de sang sinon Il ne serait plus Dieu, sinon il ne serait pas différent de ce Général aux mains maculées de sang et qui manque de pardon tout en voulant le pardon du peuple.

Troisième acte : cet accord signé entre le RSP et l’armée qui consacre intelligemment et sans effusion de sang le démantèlement du RSP. Dieu insondable.Tu as amené de souveraineté un régiment militaire à se faire harakiri. Et le mythe du RSP tomba.

Mon garde-à-vous à Dieu

Et nos élections dans tout ça ? Ne nous plaignons pas de leur report car Dieu fait convenablement toute chose en son temps. Si nous allions aux élections avec l’épée de Damoclès, pardon du RSP sur nos têtes, la probabilité que ces élections soient confisquées au motif qu’elles ont été truquées était élevée. En fonction du candidat victorieux le risque de rejet par le RSP était grand. Le signe avant-coureur de ce péril est cette présumée fraude de 5 000 cartes d’électeurs. Je suis l’un de ceux qui pensent en leur for intérieur que cette opération de fausses cartes a été montée de toutes pièces par le RSP et les partis politiques qui lui sont favorables pour justifier le coup d’Etat. En effet l’on est toujours à se demander comment un parti politique désireux de frauder pourrait manquer d’intelligence au point de choisir un Cyber (lieu public) pour fabriquer de fausses cartes électorales et une gare routière pour les transporter ? Oui, c’est trop gros pour être vrai. Donc là aussi du malheur est sorti le bon à savoir le report des élections pour permettre la dissolution de l’épouvantail.

Il y a eu aussi un miracle pour nos bien-aimés frères musulmans dont la précieuse fête de la Tabaski a failli pâtir de ces évènements malheureux. De justesse l’obstacle a été levé à la veille de cette importante fête.

Même ce que nous appelons les erreurs de Macky Sall furent un gain pour notre pays parce qu’elles ont suscité plus d’indignation, plus de protestations et plus de clameurs au point de décider notre courageuse armée à bander les muscles et avec elle, la communauté internationale.

Tous méritent donc le merci et la reconnaissance du Burkina. De l’intérieur l’on peut citer le digne et valeureux président du CNT Chérif SY, les intrépides animateurs des mouvements citoyens dont certains comme Smockey ont perdu des biens et d’autres comme Sams K le Jah ont été emprisonnés et la fière jeunesse burkinabè dans son entièreté et nos braves et valeureux syndicats. De l’extérieur l’on peut dire merci à la CEDEAO, à l’Union Africaine, à l’Union Européenne, aux ambassadeurs de France et des Etats-Unis. Mais à Celui qui n’est ni de l’intérieur ni de l’extérieur, à Celui qui est là-haut dans les cieux, l’on doit donner gloire, honneur et actions de grâces. Il a permis des évènements et fabriqué d’autres en six jours et le 7ème jour Il envoya le dénouement et se reposa de ses admirables œuvres. Alléluia ! Quelqu’un a dit que le Burkina est un pays de surprises et de miracles. Qui croyez-vous en être à l’origine ? Dieu Tout Puissant bien sûr. Tant pis donc pour ceux qui ne croient pas en Dieu et tant pis pour les peuples qui Le renient. Mais heureux le Burkina dont l’Eternel est son Dieu. Et le président Michel Kafando l’a lui-même reconnu qui a fait cas dans son discours de longues chaines de prières continues.

Ah ! J’oubliais un dernier acte divin. Après tout cela Dieu ouvrit les yeux du Général pour qu’il vit sa diabolique œuvre :« Je déplore dans un premier temps, les différentes victimes ;il y a eu de nombreux blessés ; ça c’est le plus grand regret. Il y a eu des dégâts matériels (…).Le putsch, c’est du temps perdu, je le reconnais, des moyens perdus, je le reconnais, ce sont des vies humaines de perdues, je le reconnais ». Trop tard mon Général Gilbert Diendéré. Ainsi advient-il de tous ceux qui croient en la violence et aux forces occultes. Bonne suite mon Général…avec la justice et l’histoire. Quant à Toi mon Seigneur et mon Dieu, veuille recevoir mon garde-à-vous ; celui que l’on fait généralement à un Général.

Issaka Luc KOUROUMA

Vos commentaires

  • Le 25 septembre 2015 à 08:57, par DR En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Bien dit mon frère. Que le Seigneur soit loué, glorifié maintenant et toujours dans des siècles des siècles. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:05, par LY En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Félicitation Luc pour cette belle analyse que je partage entièrement. C’est la Vérité, Dieu aime ce peuple et le sauve à chaque fois qu’il est au bord du précipice ! Sachons rendre grâce à l’Éternel en étant assidu à la Prière, chacun dans la langue de sa religion. Puisse Dieu continuer à nous sauver et nous indiquer la voie de la Sagesse !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:14, par Wend Ka To En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Dieu Tout Puissant bien sûr. Tant pis donc pour ceux qui ne croient pas en Dieu et tant pis pour les peuples qui Le renient.
    Mais heureux le Burkina dont l’Eternel est son Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:18, par Neere En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Bonjour mon frères bien aimé je suis tout à fait d’accord avec toi, nous Burkinabès ne devons pas finir de rendre grâce à DIEU car c’est la main de DIEU qui a agit les grands hommes et institutions de ce monde ne sont rien devant DIEU ; surtout des hommes qui ne connaissent pas DIEU n’a parlons pas de le craindre c’est dommage et très triste pour les incroyants les athées et compagnies, cela montre au monde entier qu’il y a des hommes et des femmes au Burkina qui prient et DIEU de son trône de grâce écoute et exauce ne l’oublions surtout pas. Peuple du Burkina contions à ADORER DIEU car de lui vient toutes les solutions. je ne finirai pas sans souligner que ces grands homme et institutions de ce monde ont condamné et intervenu dans des crises politiques à travers le monde mais la situation a été catastrophique sur tout les plans je cites la cote d’ivoire, la Centre-Afrique, le Congo, le Rouanda la sierra -Leone, l’Afghanistan, l’Irak, l’Egypte la Tunisie la Lybie etc........... mais loin de moi que nous sommes mieux que ces peuple mais DIEU lui même dit que les êtres humains sont tous égaux à ses yeux seulement il est GRACE et fait GRACE et fait la différence entre celui qui le sert et celui qui ne l’est pas que DIEU bénisse le Burkina et l’Afrique toute entière et ramene la stabilité dans les pays de guerres et ouvre les oreilles et les yeux des humains pour entendre sa voie voir sa gloire et son amour et le louer loue soit- tu DIEU pour toute l’éternité. Neere.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:37, par Djöbi En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Dieu es Dieu. Il a dit JE SUIS".
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre écrit Grand frère et je partage votre analyse. Seulement dans votre conclusion vous dites au General qu’il est trop tard. Dites moi svp, il est trop tard pourquoi ? Rien n’est jamais trop tard pour DIEU. Rappeler vous Saul de tarse, rappelez vous aussi le bandit à la croix avec le Christ.
    S’il vous plait je précise que je ne connais pas le général Diendere, je ne cherche pas à le connaitre et je ne veux pas le connaitre. Mais son repentir s’il est sincère peut être agrée par Dieu. Je ne dis pas que ses actes méritent un dédouanement ; non. Les hommes peuvent exécuter leur plan de justice envers Diendiéré, mais Dieu aussi a son plan pour tout Homme.
    Vous savez je suis croyant comme vous d’ailleurs comme de nombreux Burkinabé. Même notre président est profondément croyant, rappeler vous la conclusion de son discours de reprise du service.
    Autant je crois en Dieu, autant je crois en l’existence du Diable. Voilà un pouvoir qui s’est construit durant 27 ans sur le pouvoir maléfique. Souvenez vous les découvertes macabres chez le petit frère de Blaise Compaoré. Je pense que ce pouvoir maléfique a voilé les yeux du General Diendiéré et qu’il ait manipulé même à distance Diendiéré. Mais rendons trois fois grâce à Dieu pour avoir ouvert les yeux du General. Non seulement il a ouvert ses yeux mais je pense aussi son cœur, parce qu’il reconnait qu’il était dans une voie sans issue et qu’il le regrette. Vivement qu’il se joint à l’assemblée des sages pour glorifier Dieu.
    Diendiéré, prenez votre bible et n’ayez pas honte d’aller à l’assemblée où l’on rend grâce à Dieu, même en prison que votre bible ne s’éloigne pas de vous. Vous ne pouvez pas sauver votre corps dans la compréhension humaine, en terme clair vous ne pouvez pas échapper à la prison de ce pays, mais vous pouvez sauver votre âme. Confiez vous aux sages et qu’ils vous imposent les mains.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 09:55, par taretare En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Vous avez raison M.Kourouma. Comme écrit également dans le sain coran, Dieu le rendit aveugle et sourd et il ne voit plus rien et n’entend plus rien. Ceci pour que la volonté du tout puissant soit accomplit. c’est le cas de celui la qui diendierise aujourd’hui car dieu lui a maintenant ouvert les yeux mais vraiment trop tard. Que ce renegat soit maudit à jamais. Amina. Il me fait pitié !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:11, par sans rancune En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    "Gloire à DIEU au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime". Je suis d’accord avec vous sur l’ensemble de l’écrit. Je voudrais néanmoins nuancer le dernier acte divin pour dire qu’en tant que acte divin ce n’est pas trop tard pour le général. Il est un fils de DIEU qui est miséricordieux pour tous ses enfants. Et il y a plus de joie au ciel pour un pécheur qui se convertit que pour 100 personnes qui n’ont pas besoin de convertion.
    Dernière chose que DIEU attend des son peuple le Burkina Faso c’est justement la miséricorde ou le pardon à tous les auteurs de ces drames cités plus haut. Parce que c’est par là qu’il nous a sauvé comme il a utilisé la mort et la résurrection de son propre fils JÉSUS pour nous donner la vie éternelle. DIEU bénisse le Burkina Faso. Paix du CHRIST à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:14, par Jérôme BADO En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci frère Luc pour cette analyse. Ceux qui connaissent les méthodes de Dieu comprendront ce que vous avez écrit. Dieu a réellement aveuglé le Général, en témoigne ses propos de repentance ! Il a même déclaré que "quand on parle démocratie, on ne peut pas se permettre des actions de ce genre". Il s’est retrouvé dans l’état d’esprit de Judas après avoir livré Christ, c’est à dire dans le remord, le regret et l’amertume. Il vient de ruiner sa propre vie et celle de sa famille.
    Il vient de perdre ses amis ! La crainte qu’il inspirait au citoyen lamda vient de disparaître ! Un internaute disait" on n’a même plus peur de lui". Sa notoriété internationale a volé en éclats.
    Je ne crois pas que quelqu’un d’entre nous aurait souhaité être dans cette posture ! C’est une leçon pour tous ! Craignons Dieu et évitons de compter sur la force du matériel qui ne peut sauver ! Bonne journée à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:30, par Cortex777 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Amennnnnn mon frère. L’Eternel des Armées, le DIEU d’Abraham, d’Isaac, de Jacob...était, est au commande sur le BURKINA-FASO. Peuple de DIEU faite des actions de grâce et des prières de reconnaissance au L’ETERNEL car sans sa main notre pays sombrait dans la violence diabolique. N’oublions jamais ce qu’il a fait pour nous afin qu’il continue de bénir le BURKINA-FASO et de nous emmener à être une nation prospère, puissante à son service. GLOIRE A L’ETERNEL

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:37, par Joseph Kienon En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci frère Kourouma pour cette brillante analyse des récents évènements dans notre pays. Le Seigneur a endurci le coeur de "notre Pharaon" (le tristement célèbre Général D. je veux dire) pour mieux le terminer. Que toute la gloire soit rendue à notre Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:47, par Elmagnifico En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Issaka Luc KOUROUMA ! Dieu te bénisse ! Par ta verve et ta plume, en plus de nos prières, nous te remercions pour cette inspiration divine et nous nous mettons également au garde-à-vous devant l’Eternel Dieu, Dieu de victoires et de Gloire !
    Burkinabè, mettez-vous au garde-à-vous devant le Tout-Puissant !
    Alleluia !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:51, par Cortex777 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Amennnnnn mon frère. L’Eternel des Armées, le DIEU d’Abraham, d’Isaac, de Jacob...était, est au commande sur le BURKINA-FASO. Peuple de DIEU faite des actions de grâce et des prières de reconnaissance au L’ETERNEL car sans sa main notre pays sombrait. N’oublions jamais ce qu’il a fait pour nous afin qu’il continue de bénir le BURKINA et de nous emmener à être une nation prospère, puissante à son service. GLOIRE A L’ETERNEL

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:53, par Maman En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci fils. Fière d’être Burkinabé. Que Dieu bénisse notre beau pays, notre papa Kafando, son gouvernement, notre brave peuple, nos vaillants soldats. Veillons et prions Dieu ne nous abandonnera JAMAIS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 10:57, par Windpouiré En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    PUISSE DIEU TOUT PUISSANT CONTINUER A BÉNIR ET PROTÉGER LE BURKINA FASO ET L’AFRIQUE

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 11:09, par Tou En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci beaucoup, Mr. Issaka Luc Kourouma. Je te tutoie parce que tu as fais ma journee. J’ ai beaucoup aime ton imagination productive. En tout cas, ce qui est arrive au Burkina, ce n’est pas la chance, c’est Dieu, cette fois, le General , le vrai General de tout. Pas le general de complaisance qui ne sait meme pas lire les signes sur le mur. Nous avons une grande armee. Mais pourquoi nous devrions etre surpris ? Nous avons un grand peuple dont elle est issue. Blaise et le miserable general ont voulu le formatter dans leur moule de violence mais ils ont oublie qu’ ils ne pouvaient changer le fond de cette armee. Djendjere le Mechant a voulu corrompre tous les officiers et quand il ne peut pas, il te met en prison. Hommage a Naon Babou qui avait dit qu’ il n’ a pas peur de Djendjere. Hommage au Commandant Bernard Pooda qu’ ils ont monte leur coup pour dire qu’ il est complice de detournement de 50 millions alors que c’ est son caissier, un lieutenant qui avait enleve l’ argent et qui a meme ecrit une note de reconnaissance. Djenjere, Dieu lui meme ne voudra pas payer toutes les mechancetes que tu as commises sur terrre. On te laisse avec ta conscience que tu n’as pas :

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 11:21, par Steve En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Le peuple burkinabé a pris ses responsabilités dans cette histoire, s’est levé et est resté debout pour défendre la démocratie. Ce que je dis c’est qu’il ne faut pas attribué à autrui ce qui nous appartient. Le peuple à fait le bon choix, il a été solidaire, respectueux, et s’est exprimé contre ce coup d’état, il est le seul responsable de ses actes. Le peuple burkinabé est responsable de ses actes...il ne faut pas remercié autres personnes ou dieu ou forces extérieurs ou gris-gris. Il faut arrêter le mysticisme qui nous entoure et savoir être responsable. Si le peuple n’aurait rien fait, Dieu aurait fait quoi ? Ce Dieu qui vient des colonisateurs que vous détester tant ? Ces colonisateurs qui ont placé Blaise Compaoré à la tête du Burkina Faso et qui s’est enrichi sur votre dos alors que vous deviez travailler de plus en plus fort pour gagner de moins en moins ?
    Ce Dieu Blanc, il y a 500 ans, a dit au pape qui a dit aux prêtres venus vous coloniser que le nègre n’a pas d’âme et que vous le traiterez égal aux animaux ? Ce Vatican qui a fait sa fortune avec l’esclavagiste africaine pendant près de 500 ans, ceux qui vous ont torturé, violé, battus, saignés à mort et qui vous ont imposés cette religion merveilleuse ? Moi je vous dit, un chrétien noir est un traitre à la mémoire de ses ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 11:23 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    et si on arrêtait tous ces délires religieux sur les questions politiques ! assez assez de délires et de sornettes ... merci de ne pas nous pomper l’air avec vos sornettes évangéliques ... La paix, on veut la paix, rien d’autre .... merci de nous foutre la paix ...

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 11:28, par Abbé En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci beaucoup pour votre contribution. Vous n’êtes pas loin du Royaume des Cieux ; permettez-moi de vous le dire, en citant le prince de la paix : Jésus-Christ. J’ignore si vous êtes chrétien ou non, mais c’est bien dit et encourageant de l’entendre de la part d’un simple croyant (?)et non d’un leader religieux ; preuve que vous êtes à l’écoute des prédications vraies et justes, proches de la Parole de Dieu (Lui qui nous parle encore et toujours à travers les événements heureux ou douloureux), nous permettant ainsi de faire le discernement sur notre vie, sur l’histoire.

    Je termine en disant que notre Dieu est Miséricordieux : il veux que nous soyons des canaux par lesquels sa miséricorde puisse atteindre notre prochain, qui qu’il soit. Union de prière !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 11:40, par Damis En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Gloire à Dieu le Tout Puissant ! Mon garde-à-vous à Lui !
    Analyse très pertinente mon frère !
    Surtout le cas de fraude des cartes d’électeurs. Je l’avais déjà dit lors des précédents forums que cela pourrait être monté de toute pièce pour discréditer certainement la transition ou un parti des partis influents, mais j’ignorais effectivement qu’ils iront jusqu’à un coup d’état.
    Vivement qu’on initie les jours à venir, une prière pour rendre grâce au Seigneur Dieu Tout qui est dans les cieux, toute confession confondue, car cela en vaut la peine.
    Vive un Burkina nouveau, un Burkina épris de paix et de vraie justice, un Burkina de fierté, AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:02, par Bouba En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Le premier acte du gouvernement réinstallé doit être d’entériner la décision du président intérimaire Shérif Sy en dissolvant le RSP officiellement. Je ne suis pas juriste mais je crois que le Conseil constitutionnel peut validé a posteri l’intérim de Shérif Sy.

    La question de la dissolution du RSP ne se pose même pas à un aveugle. Quand le régiment qui a pour mission de protéger les institutions dévient la menace n°1 contre la république, le droit élémentaire à la vie et contre la démocratie... Je rejoins Luc Issaka Kourouma pour dire que c’est Dieu qui enlevé cette épine dans le pied de la démocratie burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:04, par Bédjou En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Très belle analyse des évènements de ces jours de malheurs. Il n’y de grand et fort que Dieu. Tout le reste n’est que vanité. Le protecteur et défenseur de l’opprimé, c’est Dieu. Que son nom soit béni à jamais. Dieu est patient à agir, mais il agit toujours. Il vient de libérer tout un peuple des mains de ses oppresseurs. Gloire éternelle à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:09, par Peter de Bangkok En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Gloire à Dieu ! Et c’est pour cela, on l’appelle l’Éternel des armées. Merci monsieur Issaka Luc KOUROUMA pour cette analyse de haut vol et de sens de l’intérêt général !

    Merci également pour vos précédents écrits pour tirer la sonnette d’alarme !

    Dieu vous bénisse, Dieu bénisse le Burkina Faso et veille sur ses enfants contre les Forces du Mal et les réseaux occultes qui n’ont pour programme politique que leurs intérêts égoïstes, égocentriques et nombrilistes.

    VOX POPULI, VOX DEI

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:11 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    N’ayons aucun complexe pour rendre grâce à Dieu pour le don de sa paix au Burkina. Parfois nous demandons un miracle à Dieu. Lorsqu’il le réalise nous vantons nos propres mérites ou ceux d’autrui. Dieu passe souvent par des humains pour réaliser ses miracles mais sachons lui rendre honneur, gloire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:24 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Bien réfléchi, bonne inspiration, Toute la gloire à notre Dieu. Merci à tous les frères pour les différentes prières qui sont montées vers Dieu. Ce Dieu qui fait concourir toutes choses à notre bien. Shalom au peuple du Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:35, par DJAKASIANPOUE En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci mon frère. Je retiens simplement ceci
    Tant pis donc pour ceux qui ne croient pas en Dieu et tant pis pour les peuples qui Le renient. Mais heureux le Burkina dont l’Eternel est le Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:40, par HAD En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Moi je rends grâce à Dieu d’avoir inspiré mon frère Luc Kourouma pour nous produire cet écrit. A toi Luc Kourouma je dis merci et félicitation. C’est de la pure vérité et rien que de la vérité. De ce fait, je ne souhaite pas que les hommes politiques s’approprient ou récupèrent cette victoire pour d’autres fins. Soyons tous reconnaissant au Dieu Tout Puissant. Je propose que le gouvernement ou les réligieux ou responsables coutumières décrète une journée d’action de grace et de reconnaissance nationale de dire merci à Dieu.
    Je joinds ma voie à celles de mes prédecesseurs pour dire au Gal Diendéré que rien n’est encore perdu pour lui tant qu’il est toujours en vie et s’il accepte de rencontrer ce Dieu qui nous a épargné du carnage. Il est vrai que tu as tué mais Dieu lui il n’est pas comme l’humain, il est miséricordieux. Confie toi à Dieu et mets toi à la disposition de la justice. tu verras drs miracles dans ta vie. Courage à tous et particulièrement à toi mon Gal.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 12:54 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Emotif. Dieu est vraiment amour. Mais souvient toi mon frère du roi David, il a tué son soldat après avoir couché avec la femme de ce dernier. Malgré tout Dieu l’a pardonné quant il a réellement reconnu son péché. Et cet enfant né de la grossesse de cette femme est SALOMON le plus Riche et le plus Sage que le monde n’a plus connu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 13:20, par YONLI Babilibile En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Felicitations Frere ! En toute sincerite, meme un Athee doit avoir le courage d’avouer que dans cette situation, DIEU est intervenu ; et apres quoi, il peut retomber dans son atheisme. Dieu nous a appris a travers ces evenements que lui seul est SEIGNEUR et que le Mechant n’a pas sa place en sa presence comme dans Psaumes 5. Nous aurions fort souhaite qu’aucune vie humaine ne se perdit. Mais DIEU est souverain. Avec ces evenements, le peuple s’est encore agaillardi et desormais, il sait que le pouvoir est entre ses mains. Cela va contribuer a discipliner les gouvernants dans notre pays.
    Pour ce qui est du General D. comme certains l’ont deja mentionne, en effet, personnellement je prie qu’il se repente. Et je reste convaincu que la Misericorde de notre SEIGNEUR est infinimement plus grande que la mechancete des mechants. Il n’est jamais trop tard pour lui devant DIEU. Et nous prions que le SEIGNEUR se revele a lui au travers de cette situation. Personnellement, je prie que DIEU le benisse et le garde de tout mal en JESUS CHRIST ! Amen !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 13:47, par sidwaya En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Je benis le seigneur pour son amour pour notre chere patrie ;en effet le seigneur ne fait rien sans en parler auparavant a ses servieurs( genese 18:17) ;c est ainsi que le 10 Juillet dans la priere nous recumes la revelation de cette situation qui allait une fois de plus endeuiller notre nation ;nous decidames d interceder pour cela ;le Dimanche 13 l homme de Dieu recu dans les details la situation au allait vivre notre pays et le seigneur nous appela a transformer ce culte en intercession et la situation arriva 4 jours plus tard ;ce qui est important c est que Dieu dans son amour avait exhauce notre priere et avait prevu un plan de salut pour notre Nation a travers les jeunes les chaines de prieres les intercessions de la destruction (2chroniques 7:14) Soyons reconcilies et demeurons dans la priere car le seigneur a promis de benir cette Nation apres cette epreuve ; Que son nom soit glorifie maintenant et a jamais ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 14:29, par Shalom En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Dieu soit loué ! Sa main est sur le Burkina et sa bannière sur nous c’est l’amour. Faisons de ce pays, un endroit où il fait bon vivre, dans la concorde et la paix sociale entre tous ses fils et filles.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 14:37 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    C’est une analyse comme une autre. Seulement, si les burkinabè ne s’étaient pas levés comme un seul homme pour s’opposer à cette forfaiture comme fin octobre, nous ne serions pas sorti de la crise malgré les prières matin, midi et soir. En vous lisant, c’est comme si les pays africains qui ont encore des présidents dictateurs à vie ne priaient pas suffisamment pour que la main invisible intervient. Et, si c’était la main visible de l’homme intègre tout simplement, fait à l’image de Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 15:09, par Kertchi En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    woulala, quelle belle analyse. Merci pour cette vérité et Gloire à Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 15:32, par Bélébélé En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Ca, c’est du propre. Où sont passés Newton Amed Barry et Issaka Lingani ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 16:06, par Le general CHINOIS a la retraite En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    MERCI A MR KOUROUMA.
    Nous devons remercier Dieu par une grande prière a la place de la révolution pour dire merci a Dieu et demander son concours pour l’avenir. Ce jour la, Kafando le catholique, Zida le protestant ; Sy Cherif le musulman, et le moro Naaba seront devant l’Éternelle Dieu du monde pour porter nos remerciement a lui.Le burkina est un pays béni. Quant a Djendjere je pense qu’il se confessera devant Dieu et il le pardonnera.Il peut toujours être utile au pays.Il sera face a la justice du pays, il a regrette il y aura des circonstances atténuantes et il servira son peuple.SEULS LES PLUS FORTS PARDONNENT ; C’est vrai il ya eu des morts, mais JESUS n’a t-il pas pardonné ceux qui l’ont tué ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 17:09, par tapsoba yassiriki En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    j’espère que Barry de l’événement vas reconnaitre qu’il s’est trompé" sur le général . BARRY ,tu es l’un de ceux qui ont lutté pour la démocratie et la justice dans ce pays . Je ne sais pas (et je ne cherche même pas à savoir car c’est pas l’essentiel) ce qui s’est passé depuis l’insurrection mais je t’en pris reconnais que sur le général tu t’es trompé cela va te grandir. Tu es grand ; demeure tel en faisant méa culpa . c’est vrai ; je suis d’accord avec toi que certains ’’petits’’ qui ont émergé à la suite de l’insurrection te menaçaient et te narguaient mais,ne te laisse pas aller . Je ne sais pas si tu lis le fasonet répond moi si tu vois ce mon écrit . Reconnais seulement que ton jugement sur le général a été altéré par je ne sais quoi .

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 17:10, par bissongo mibangre En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci Mon frere pour cette analyze pleine de send. Personnelment he pense la meme chose et he suis alle jusqu’a me demander so dieu n’est pas de nationalite burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 17:24, par narcis En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Entierement de ton avis mon frere. Gloire a l’eternel des armees, le Dieu tout puissant pour ses oeuvres pour notre pays. Benni est son nom pour toujours !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 19:08, par L Ousmane Oued En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    tres belle analyse mon frere. courage. "Leternel des armees" a combattu une fois de plus pour nous. il combattra toujours pour nous car il est "le meme hier aujourdhui et eternellement" ; "il est alpha et omega"...

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 20:08 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Mon cher Luc kourouma a toujours eu le genie de dire si bien ce que je pense sans reussir a autant etre precis quand je veux en parler.
    Felicitation mon frere. tu as indeniablement un talent
    A Dieu seul la gloire !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 23:06, par linsurgé En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Alors mon cher Luc, faut-il dire que le geste du général est une bienheureuse faute qui nous sauve ? Si Dieu a aveuglé le général et ses soldats, leur responsabilité est-elle encore totale ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2015 à 23:58 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Gloire, puissance, Honneur et Victoire à notre Dieu pour les siècles des siècles amen ! Monsieur Luc, je vous dis MERCI DE TOUT COEUR pour cette VERITE que vous révéler à tous les burkinabè que nous sommes. C’est très vrai que tout le peuple (dans toutes ses composantes) s’est montré courageux dans le combat, mais nous avons tendance à souligner facilement notre héroïsme, oubliant que c’est DIEU qui a combattu pour nous et que sans LUI nous ne pouvons rien faire. Les chrétiens (protestants et catholiques), les musulmans et d’autres religions ont passé le temps a prié DIEU, ÉTERNEL DES ARMÉES. Maintenant que nous avons été exaucés, que feras- tu concrètement, toi chrétien ? toi musulman ? toi animiste ? seras-tu reconnaissant pour DIRE MERCI A TON DIEU ? Et vous chers Pères Evêques, vous nous avez fait beaucoup prié. Et après l’insurrection des 30 et 31 Octobre vous n’avez plus rien dit. Encore récemment, vous avez fait organiser dans toutes les paroisses des chaînes prières et voilà que Dieu vient de nous libérer des forces diaboliques en nous débarrassant du RSP. Ne serait-ce pas mieux de resuivre le même trajet pour nous faire LOUER, ADORER et REMERCIER le DIEU D’AMOUR ? c’est-à-dire, redonner un mot d’ordre à toutes les paroisses d’organiser le même et au même moment des prières de louange et de remerciement pour notre action de grâce au Seigneur. Chers Pères Évêques, n’oubliez pas non plus de nous inviter à Yagma au Pieds de NOTRE-DAME pour LUI manifester tendrement notre reconnaissance pour ce qu’ELLE EST et ce qu’ELLE FAIT pour notre CHER PAYS qui LUI a été consacré. De grâce, je demande à fasonet de bien vouloir publier mon message et de le transmettre aux évêques du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 00:01 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Gloire, puissance, Honneur et Victoire à notre Dieu pour les siècles des siècles amen ! Monsieur Luc, je vous dis MERCI DE TOUT COEUR pour cette VERITE que vous révéler à tous les burkinabè que nous sommes. C’est très vrai que tout le peuple (dans toutes ses composantes) s’est montré courageux dans le combat, mais nous avons tendance à souligner facilement notre héroïsme, oubliant que c’est DIEU qui a combattu pour nous et que sans LUI nous ne pouvons rien faire. Les chrétiens (protestants et catholiques), les musulmans et d’autres religions ont passé le temps a prié DIEU, ÉTERNEL DES ARMÉES. Maintenant que nous avons été exaucés, que feras- tu concrètement, toi chrétien ? toi musulman ? toi animiste ? seras-tu reconnaissant pour DIRE MERCI A TON DIEU ? Et vous chers Pères Evêques, vous nous avez fait beaucoup prié. Et après l’insurrection des 30 et 31 Octobre vous n’avez plus rien dit. Encore récemment, vous avez fait organiser dans toutes les paroisses des chaînes prières et voilà que Dieu vient de nous libérer des forces diaboliques en nous débarrassant du RSP. Ne serait-ce pas mieux de resuivre le même trajet pour nous faire LOUER, ADORER et REMERCIER le DIEU D’AMOUR ? c’est-à-dire, redonner un mot d’ordre à toutes les paroisses d’organiser le même et au même moment des prières de louange et de remerciement pour notre action de grâce au Seigneur. Chers Pères Évêques, n’oubliez pas non plus de nous inviter à Yagma au Pieds de NOTRE-DAME pour LUI manifester tendrement notre reconnaissance pour ce qu’ELLE EST et ce qu’ELLE FAIT pour notre CHER PAYS qui LUI a été consacré. De grâce, je demande à fasonet de bien vouloir publier mon message et de le transmettre aux évêques du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 05:37, par ouedraogo jean-marie En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    GLOIRE A DIEU !! merci à toi mon frère pour cette action de grâce assez originale. Que
    le nom de notre seigneur JESUS - CHRIST soit à jamais glorifié et loué !! DIEU aime vraiment ses créatures et en particulier le BURKINA FASO. De nos prières , il nous a sans cesse rassuré et comme il accomplit toujours ses promesses en son temps, DIEU, de sa main puissante a confondu les ennemis intérieurs et extérieurs du BURKINA.
    Mon DIEU, mon âme te bénit et te dit infinimen merci. Que toute la GLOIRE te revienne !! Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 06:41, par Gérard En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Merci mon frère pour cette belle pièce de théâtre fondée sur la réalité et qui glorifie Notre Seigneur. A Lui toute la gloire !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 08:15, par Divine En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Frères et soeurs du Burkina Faso, notre frère Kourouma a vu juste car écrivant sous inspiration divine.Dieu est REELLEMENT le maitre d’oeuvre du processus que nous venons de vivre et qui suit son cours au Faso.
    Ce processus commenca lors de la visite officielle en Juin 2013 à Vienne en Autriche de l’ex président Blaise Compaoré.Dieu a voulu qu’un membre du comité d’accueil salue le Président après avoir imprégnée sa main droite d’eau bénite et ce, à l’insu de la Garde rapprochée.Dès lors Dieu délia les noeuds maléfiques et l’histoire prit son cours jusqu’à ce que nous vivons aujourdhui et vivrons encore plus tard.Ce signe de l’eau bénite aussi discret soit il a été donné par Dieu afin que nous reconnaissons au moment venu que c’est Son Saint Doigt qui est à l’oeuvre.
    Rendons donc EXCLUSIVEMENT Graces à Dieu car c’est Sa Sainte Volonté que le monde entier sache que DIEU EXISTE.En ces temps derniers, c’est Sa Sainte Volonté que LA CONVERSION COMPLETE ET TOTALE commence et passe par le PAYS DES HOMMES ET FEMMES INTEGRES.
    Demandons, supplions donc nos autorités afin qu’elles consacrent une journée pour que tous et toutes vivant sur le sol du Faso ou en dehors, s’ arretent un instant et se prosternent devant La Majesté de notre Dieu si grand et si discrèt.
    Dieu aime le Burkina Faso, montrons que nous aimons Dieu qui vient à notre sécours.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 09:12, par Stillenberg En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Faisons attention : analyse intéressante mais qui suscite des questions..... Méfions-nous des prémisses de certaines analyses. Dans ce cas : "Il a frappé d’aveuglement le Général et les officiers de ce régiment pour qu’ils perpètrent ce coup d’Etat tout en pensant qu’ils étaient au-dessus du peuple et des lois burkinabè’’. Quelles conséquences peut-on tirer de cette affirmation ? Certaines ne sont-elles théologiquement dangereuses ? J’apprécie positivement l’engagement de Luc Kourouma qui s’est généralement prononcé de manière acceptable et vertueuse. La lecture qu’il propose ici me semble très osée, surtout dans ses prémisses.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 10:17 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    « Demandons, supplions donc nos autorités afin qu’elles consacrent une journée pour que tous et toutes vivant sur le sol du Faso ou en dehors, s’ arretent un instant et se prosternent devant La Majesté de notre Dieu si grand et si discrèt. »

    Internaute N°45 Merci beaucoup pour cette belle et excellente idée. Aya ! Les Imams, Les Pasteurs et vous Les Pères Evêques, levez-vous rapidement et organisez quelques choses concrètement pour remercier le DIEU TOUT-PUISSANT et rendre GLOIRE à SON NOM TRÈS SAINT. Ne manquez pas à ce DEVOIR NOBLE chers responsables religieux. Et que par la MISERICORDE de DIEU, tous nos martyrs reposent dans la PAIX de DIEU. Prompt rétablissement à nos malades dans les hôpitaux

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 11:30, par Danton En réponse à : C’est le Peuple qui a eu raison des putschistes

    Mais chacun est libre de faire dans l’émotionnel comme il l’entend. Issaka, ne donnes pas aux intégristes réligieux l’occasion de déblatérer sur ce forum sans comprendre le sens profondément littéraire de ton papier... Alors que nous risquions nos pauvres vies dehors avant que l’Armée loyaliste ne vienne nous sauver de cette vermine RSPiste, beaucoup de ceux qui crient ici Jesus-Christ ou Notre-Dame étaient reclus comme des rats dans leurs maisons. Merci quand même pour l’écrit ;comme à ton habitude, tu es agréable à lire. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 12:30, par L’Africain En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Bon récit,
    Nos encouragements. Que Dieu continue à sauver le BF et sauvegarder ses fils de ces mains de rapaces

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 14:59, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    "Standing ovation" pour cette analyse cohérente et plaisante à lire. Gloire à Dieu !

    Le mérite de I.L. Kourouma est d’autant plus grand qu’il est de bon ton de nos jours, pour faire "intellectuel", de faire des analyses "objectives", c’est à dire sans référence à l’invisible et à l’indicible. Oui, le peuple Burkinabè a été digne, courageux et a lutté pour sa libération. Mais la main de Dieu a guidé les évènements qui se sont agencés de façon sinon idéale, au moins favorable pour le Burkina et son avenir. Malgré ce peuple debout, cela aurait pu se passer autrement, reconnaissons le. Des Burundais et des Congolais se sont écriés mardi et mercredi : "Dieu aime le Burkina Faso" ! Ce n’est pas pour rien.

    Au diable le mimétisme qui voudrait que l’intellectuel Burkinabè soit le jumeau de l’intellectuel Français athée. Croyants, nous le sommes, et sans complexes !!! Merci I.L. Kourouma.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2015 à 19:52, par Citoyen Libre En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Gloire et honneur au DIEU TOUT PUISSANT. Il a aussi epargner les freres musulmans de la mort par bousculade a Mina.
    C’est la preuve que Dieu aime tout le monde.
    C’est mon DIEU, le DIEU des Burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2015 à 23:44 En réponse à : Situation nationale : La main de Dieu

    Danton, en quoi parler de Jésus-Christ et de Notre-Dame est intégristes réligieux ? même si tu n’aime pas Jésus-Christ et Notre-Dame, que tu veuille ou non, c’est eux qui ont sauvé notre cher pays de ses diables infernaux. et sans le secours divin tu ne pourras absolument rien faire malgré ta présence dans la rue. tu n’es pas tenu d’y croire puisque tu es libre. Mais ça ne change rien en vérité. Si tu es vraiment burkinabè, apprends à respecter la religion des autres et ça te fera grandir. Sache aussi qu’on ne se moque pas de Dieu

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés