Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Elections du 11 octobre 2015 : La France apporte son soutien financier à la CENI

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 13 mai 2015 à 23h07min
Elections du 11 octobre 2015 : La France apporte son soutien financier à la CENI

L’Ambassade de France au Burkina a signé une Convention avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI) aux fins d’appuyer l’organisation des élections du 11 octobre 2015. L’acte a eu lieu ce mercredi 13 mai 2015 au siège de l’institution entre le président de la CENI, Me Barthélémy Kéré et la chargée d’affaires de l’Ambassade, Véronique Dan.

Le montant de la subvention s’élève à 500 000 euros, soit environ 328 millions FCFA. Cette somme s’inscrit dans un montant global et devra contribuer à l’organisation d’élections « crédibles », « transparentes » conformément au calendrier arrêté. Pour la chargée d’affaires, cette subvention se fait dans le cadre d‘un financement global prenant en compte d’autres institutions intervenant dans le processus électoral parmi lesquelles, le Conseil constitutionnel et le Conseil d’Etat. Mettant en exergue, les enjeux « historiques » et la « dimension régionale » que revêtent ces élections du 11 octobre prochain. D’où l’intérêt soutenu de la communauté internationale, notamment de l’Union européenne, pour le processus. Mme Dan se dit confiante de la tenue des élections à bonne date. « Nous sommes vigilants mais nous sommes confiants », a-t-elle relevé.

Le président de la CENI, Barthélémy Kéré a mesuré l’importance du geste de l’Ambassade par l’enjeu même du processus. C’est pourquoi, a-t-il demandé à la représentation diplomatique de transmettre les reconnaissances de son institution aux autorités et à l’ensemble du peuple français pour cet accompagnement. A en croire Me Kéré, cette subvention permettra une gestion et un traitement accélérés des résultats des scrutins.

Un gap de 18 milliards FCFA existe à ce jour mais Me Barthélémy Kéré « demeure confiant » dans la gestion globale des financements des élections. A côté de la volonté ‘’affichée ‘’ des partenaires techniques et financiers, le gouvernement burkinabè s’est aussi, en tout état de cause, engagé à couvrir tout besoin de financement qui pourrait se constater afin que les élections puissent se tenir à bonne date.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 mai 2015 à 15:53, par dj En réponse à : Elections du 11 octobre 2015 : La France apporte son soutien financier à la CENI

    Nous avons pas besoin de l’aide française pour organiser nos élection. C’est comme ça ils font pour nous faire importer nos présidents. pour ces élection , la France n’a pas à nous imposer un président. On assez majeur pour choisir qui on veut. Cher compatriote sachiez que la France à peur de perdre et elle doit perdre car elle en face d’une jeunesse qu’elle à du mal a contenir
    Ou est passé notre OR , notre Manganèse notre coton et j’en passe pour ne pas pouvoir organiser nos élection

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2015 à 17:13, par ka En réponse à : Elections du 11 octobre 2015 : La France apporte son soutien financier à la CENI

    Avec tous les biens construits par François Compaoré avec le denier public volé, Les bénéfices de l’or de notre sous-sol volé par les acolytes de l’ancien régime peuvent être récupérés pour financer dix élections dans notre pays. Avons-nous besoins des miettes de la France, un poison pour nous obliger après les élections a obéir leur dicta comme tous les temps dans les pays d’Afrique colonisés par la France. Financer une pauvre élection comme la nôtre avec 500.000 Euro le prix des emplettes de Chantale Compaoré a l’Avenue des champs Elysées afin de contrôler l’alternance politique et économique de notre pays est une honte. Le Burkina n’a pas besoin des miettes de la France pour choisir en Octobre son représentant. Membres du CENI et mendiante d’ambassade, s’abstenez-vous devant du miel empoisonné pour une élection transparente dans le pays que nous aimons.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2015 à 17:46, par lulu En réponse à : Elections du 11 octobre 2015 : La France apporte son soutien financier à la CENI

    Allez-vous refuser aussi les 500 millions donnés par le Japon ? Il est vrai que ces 500000 euros seraient bien utiles pour autre chose !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2015 à 17:09, par Ticoum En réponse à : Elections du 11 octobre 2015 : La France apporte son soutien financier à la CENI

    Je suis d accord avec internaute No2. Quant a internaute No3, le Japon n est pas au Faso ce que la France en est ! Meme si le Japon nous offrait 1 euro, pas de probleme ! 500 mille euro de la part de la France pour une election qui va se chiffrer a des milliards, quand meme ! C est la France vis a vis du Burkina ! Aurait-elle donner cette somme a un autre pays comme la Cote d Ivoire ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés