Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • vendredi 27 février 2015 à 01h45min
Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

Le jeudi 26 février, le président du Conseil National de la Transition (CNT) Chériff Sy a reçu une délégation de la Chambre des Mines. Objectif, discuter avec lui des problèmes auxquels sont confrontés les sites miniers actuellement et assurer leur disponibilité à participer à l’élaboration du projet de nouveau code minier.

La chambre des mines exprime sa disponibilité pour contribuer à l’élaboration du nouveau code minier. En effet, une délégation est venue s’entretenir avec le président du CNT. Un code qu’elle souhaite profitable aux investisseurs et aux Burkinabè.

Le président du CNT leur aurait promis ce projet de code dès la semaine prochaine et la chambre des mines échangera sur la question avec les députés.

La filière mine est confrontée à un certain nombre de difficultés

Rien que le 17 février 2015, des populations ont saccagé la mine de manganèse de Tambao dont l’exploitation était assurée depuis quelques mois par la société Pan African Minerals. Certains travaux tels que le bitumage de la route Dori- Gorom- Tambao prévus dans le contrat n’auraient pas été faits selon eux.
Le 14 janvier 2015, une manifestation sur la mine de True Gold a entraîné un arrêt de travail. Des équipements de plusieurs millions ont été incendiés. Aussi, depuis mai 2011 jusqu’à nos jours, la société minière Belahorou (SMB-SA) traverse une crise.

Pour le porte-parole de la délégation de la chambre des mines, tous ces problèmes seraient dus à des incompréhensions. « Certaines mines sont à l’arrêt, d’autres ont été saccagées, et c’est un signal désastreux pour les investisseurs. Pour tout investisseur, la sécurité des biens et des personnes est un critère fondamental, un préalable », a-t-il conclu.

Rosine Kaboré
Aïssatou Diallo (Stagiaires)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 février 2015 à 22:04, par wendgoudo En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    c’est vous même qui les aviez créé ces difficultés. je condamne les casses mais avez passé tout ce temps à financer Salif Kaboré et sa patronne Chantale Compaoré au de vous occuper des travailleurs et des populations ! faites des assises entre travailleurs du domaine syndicats et paysans vous verrez que c’est très facile au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 03:59 En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    Chériff Sy, ne succombez pas aux sirènes des miniers qui avaient tout fait pour que le régime Compaoré n’adopte pas ce code. Ils ont usé de toutes les menaces pour faire retirer le projet à la dernière minute sur coup de fil du Président, alors même que le ministre des mines défendait le projet en commission. Si plus rien ne sera comme avant, il y a lieu que ce code minier soit adopté. Celui qui ne peut plu travailler dans les mines du Burkina peut plier bagage car nous n’allons pas brader nos ressources pour quelques emplois. Sy joue sa dernière cartouche dans cette histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 07:00, par Mamoudou En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    L’or est maudit et diabolique. Depuis les temps très anciens, il n’apporte que désolation malheur et la division. Rappelons nous de l’Espagne qui grâce à l’or des Incas était à un moment de son histoire, la plus grande puissance du monde au point d’être en avance de 50 ans sur le reste du monde. Combien de conquistadors ont été sauvagement massacrés par les indiens ? Combien de familles et de villages indiens ont été décimés à cause de l’or ? Il faut chercher se creuser la tête et chercher d’autres sources de développement. Nous sommes fort nous sommes courageux, Dieu est de notre côté et nous n’avons pas besoin forcément d’or pour nous développer. Bon vendredi à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 07:50, par Le maître En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    Je soutiens le forumisttes n*1 ; ; effectivement la chambre des mines a commandé un document nommé ce document qui devrait engager toutes les mises dans l’harmonisation des statuts et autres n’a pas trouvé un consensus pendant la phase amendement. La chambre des mines a délégué un juriste qui travaille à la Société des mines de belahouro (SMB) pour leur representer ; ; Monsieur Raphaël Ouedraogo grand inspecteur de tout les inspecteurs a noyé le dossier. C’était à Koudougou. Le cabinet qui a élaboré ce document a sillonné toutes les mises en son temps pour bien faire le travail mais hélas la chambre des mines a tout fait pour ne pas accepté le document qu’elle a financé elle, , même.Je rappelle que le responsable de ce cabinet est dirigé par un de nos meilleurs inspecteur de travail. Donc je pensenque le CNT doit chercher a voir ce document et comprendre d’où vient le goulot d’étranglement avant d’accepter les avis de cette chambre des mines qui compose les mêmes têtes que le groupement professionnel des miniers.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 09:01, par youle En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    Cette situation dans les mines montre que les populations ne se sentent aucunement concernées par le fruit des travaux des sociétés minières. Les premiers à condamner sont les autorités et ensuite les sociétés elles-même. Il faut qu’on se dise la vérité, l’exploitation des mines dans notre pays ne profitent qu’au clan Comparé et aux sociétés. Si vous travaillez avec des dirigeants corrompus qui n’ont aucun objectif que de s’enrichir sur le dos de la population et vous acceptez le jeu pour aussi vous faire des frics, alors accepter les conséquences. Tant que cette situation ne sera pas résolu, là où on est arrivé, les mines seront toujours incendiées et je pense qu’on est tous conscients de cela. Pour que cette situation cesse il faut que les autorités de la transition travaillent à tous les niveaux afin que les biens du peuple lui reviennent et non à quelques individus.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 10:20, par Le Fatotchiè En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    J’ose espérer que Mr Chériff SY président du CNT,ne sera pas tourmenté par les propositions des lingots d’or qui lui seront faites dont le seul but sera de donner profits aux investisseurs et rien au peuple burkinabè.Alors Mr le président restez le même SY que nous avons connu à savoir :« le peuple d’abord ;ensuite moi ! »

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:15, par @LE DUC@ En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    que les ressources des mines soient reparties de façon judicieuse à tout le peuple burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:48 En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    Encore la chambre des mines. Monsieur Elie se comporte pas comme un Burkinabé. Il préfère s’allier aux investisseurs pour piller nos ressources. Un conseil à Monsieur Sy, Président du CNT, soit vigilant ? Ils vont vous faire croire que le nouveau code minier fera fuir les investisseurs pour la Cote d’Ivoire. Le nouveau code minier est plus favorable aux investisseurs que celui du Ghana. Et pourtant, les investisseurs sont présents au Ghana.
    Nos ressources doivent profiter en premier aux Burkinabè. Celui qui ne veut pas qu’il s"en aille.
    Quelles contributions, la Chambre des mines veut apporter ? Nous demandons que le projet du code minier soit rendu public et les fameux amendements de la Chambre des mines doit aussi rendu public.
    Nous demandons que dans le présent code minier, que le transport de l’Or soit assurer par une structure de l’Etat rattaché comme au Maroc.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 15:55, par anka En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    A mon avis ,on doit être très intransigeants sur les conditions d’ exploitation de nos mines. Ne cherchons pas la facilité. L’or comme disent les autres intervenants peut être un poison pour nous. Des sociétés viendront exploiter ces richesses là., exproprier nos terres, empoisonner nos lacs et nous balancer des miettes, des miettes que quelques corrompus s’ accaparent.Au final , au lieu de libérer notre génie créateur pour trouver des solutions à nos problèmes, on attendra tout de l’or.
    Monsieur Sy prenez l’exemple sur la Norvège ou la Bolivie
    Merci
    Par Anka

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 13:04 En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    S’il n’y avait que des incompréhensions, le peuple burkinabè n’aurait pas sacagé certaines mines. s’il y a bien opacité, c’est dans ce secteur. L’état y gagne rien contrairement aux discours comme quoi les mines rapportent plus de cent milliards au budget de l’état, alors que les différents exonérations fiscales et autres avantages dépassent le triple. Cherchez l’erreur et si vous ajoutez que l’on pollue allègrement et que la moitié au bas mot de notre or est exporté illégalement avec de petits coucous... C’est un pillage organisé en règle qui ne dit pas son nom avec le régime Compaoré et ses complices.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 16:29, par Le maître En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    Monsieur SY le Monsieur qui est assi à côté de vous là est un vrai stratege .Vous aussi vous êtes le fils d’un digne officier du Bufkina et surtout un ami assermenté de l’illustre Norbert Zongo.Ah j’imagine si c’était Norbert qui recevait ce monsieur dans ce cadre, vous serez ce qu’il allait lui dire Voilà ce que Norbet allait lui demander .Eh , , monsieur Elie , pardon magesté pouves vous me dire que s’ est il passé à la mine d Poura pour qu’elle se ferme apres une réhabilitation de plusieurs milliards. Et pourquoi les américains de new monde ont fuit après 2 ans de recherche. Pourquoi s’ interressent ils à nouveau après l’insurrection. Magesté chez vous ça va hein apparemment le lycée bangrenooma est passé en sous sol plus combien déjà ? Bon le code là sincèrement moi Norbert je pense qu’on va se dire la vérité et nous attendons votre amendement mais je ne vous garantit rien ça sera en tout cas un partenariat gagnant gagnant. Pardon à prendre ou à ne pas laisser. Voilà mon le président Sy .Le peuple vous fait confiance face aux valés locaux de l’imperialisme.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2015 à 10:37, par KC En réponse à : Elaboration du nouveau code minier : la Chambre des Mines veut apporter sa contribution

    « Certaines mines sont à l’arrêt, d’autres ont été saccagées, et c’est un signal désastreux pour les investisseurs. " Tout ce qui cous intérresse c’est le bien être, la sécurité des investisseurs, mais la santé des populations et leur épanouissement, vous n’en faite pas cas. que gagne l’Etat dans toutes ces mines ? 10%, 15% ? Pourquoi ne pas faire du 40-60 ? 60% pour l’investisseur, 40 pour l’Etat, celui qui n’est pas satisfait peut aller voir ailleur, au moins nos ressources resterons intactes pour les générations futures.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mine d’or Orezone de Bomboré S.A : Plus de 1000 emplois attendus, 144 milliards dans les caisses de l’Etat
Exploitation artisanale de l’or : L’Alliance pour une mine responsable lance un nouveau projet
Houndé : Les déchets d’une société minière inquiètent les populations
Mise au point concernant l’expédition de charbon fin provenant de la mine Essakane
Sociétés minières au Burkina : 1000 tonnes de cyanure consommées par mois
Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction
Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo sur le site minier de Karma
Exploitation minière : Les populations des communes minières dialoguent avec les acteurs du secteur
Mines et carrières : Le Fonds minier de développement local est opérationnel
Exploitation minière au Burkina : Une activité à repenser ?
Energies et énergies renouvelables : Un accord de 155 MW signé en une journée !
Emploi des femmes dans les sociétés minières : « Tout part de la formation », selon Tidiane Barry de la Chambre des mines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés