Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Gouvernance du secteur eau et assainissement : Echanges entre responsables d’organisations de la société civile et journalistes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > A l’Eau l’Afrique, à l’Eau le Monde ! • • jeudi 12 juin 2014 à 16h19min
Gouvernance du secteur eau et assainissement : Echanges entre responsables d’organisations de la société civile et journalistes

Le Secrétariat permanent des ONG (SPONG), en collaboration avec la Coalition Eau et l’ONG Eau Vive, a organisé à Ouagadougou, un cadre d’échanges avec des journalistes autour des enjeux du secteur de l’eau dans notre pays. A l’occasion, les journalistes ont été invités à s’investir davantage dans la sensibilisation aussi bien des pouvoirs publics que des populations à la base, pour plus de progrès en matière d’eau potable et d’assainissement. C’était le mercredi 11 juin 2014 en présence de représentants du RICHE, de l’IJACOD (Initiative des journalistes africains – Coopération pour le développement), du RIJ (Réseau d’initiatives des journalistes) et de l’Association, Journalistes et Communicateurs pour les Energies et le Développement Durable (JED).

Cette rencontre qui aura offert l’occasion de partage d’informations et de sollicitude, intervient dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet intitulé « Eau et assainissement pour tous : Pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’Ouest ». Un projet de deux ans piloté par le SPONG, soutenu financièrement par le Fonds des Nations-Unies pour la démocratie (FNUD), et visant à renforcer l’influence de la société civile au Benin, au Burkina Faso, au Cameroun, au Niger, au Sénégal et au Togo, quant à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous.

Pour permettre à ce projet d’être utilement conduit, le SPONG et ses partenaires ont estimé qu’il était « fondamental de créer et d’entretenir des alliances avec les média sur les enjeux du secteur » eau et assainissement. D’où le cadre d’échanges de ce mercredi 11 juin 2014, animé , entre autres du côté des ONG, par Yongo Nignan, président du conseil d’administration du SPONG ; Jean Bosco Bazié, directeur général d’Eau Vive ; Des échanges, il est ressorti que le problème de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement n’est pas lié seulement à la pénurie de la ressource en eau, mais aussi à un déficit de gouvernance. Et le diagnostic de cette gouvernance fait ressortir une insuffisante dans la mise en œuvre des politiques publiques, une insuffisance du cadre normatif, une trop grande fragmentation institutionnelle, des problèmes de financement, une faible participation de toutes les parties prenantes par manque – surtout – de capacités requises.

Le diagnostic posé, il est maintenant question d’apporter la thérapie. Dans ce sens, les journalistes ont exprimé leur disponibilité. Mais ils souhaitent – au-delà de la disponibilité de l’information que les OSC viendraient à détenir - être véritablement impliqués dans toutes les activités relatives à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Mieux, il importe qu’ils soient appuyés financièrement dans la mise en œuvre des multiples activités qu’ils pourraient initier pour s’outiller, pour donner de la visibilité au secteur de l’eau, et pour sensibiliser tant les décideurs que les populations rurales dans une démarche participative.

Signalons que cette rencontre est intervenue seulement quelques heures avant la tenue du Forum africain pour l’eau potable dans la capitale burkinabè du 12 au 14 juin 2014. Un Forum qui devra réunir plus de 600 participants et qui constitue en réalité un cadre préparatoire pour le Forum mondial de l’eau annoncé pour 2015 à Daegu en Corée du Sud.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Agence des Cascades fait le point de la mise en œuvre avec les hommes de médias de l’Ouest
WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina
Projet de gestion durable de la pêche au Burkina : L’heure est au bilan
Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès
Africa Water Forum réfléchit au financement pérenne de l’assainissement en Afrique
Eau et assainissement en milieu rural : L’ONG Eau Vive lance le projet « SANYA KAGNI »
ONEA : Campagne de réactivation des abonnements suspendus ou résiliés à Ouagadougou
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Les grévistes remettent leur plateforme au ministre en charge de l’eau
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Le personnel réclame le départ du secrétaire exécutif
Coupure d’eau à Bobo-Dioulasso : la fin du calvaire pour ce samedi 21 juin
ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés