Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vraie noblesse s’acquiert en vivant, et non раs еn nаissаnt.» Guillaume Bouchet

Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • lundi 24 février 2014 à 00h15min
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement

C’est l’école Somgandé ‘’B ‘’ qui a accueilli le président de la CENI, Me Barthélemy Kéré dans le cadre de sa visite des bureaux de vote du scrutin de ce dimanche 23 février 2014. Scrutin marquant la reprise effective des élections municipales partielles dans sept circonscriptions électorales sur le territoire national.

Il était 10h04mn lorsque le véhicule transportant le président de la CENI s’immobilisait devant le bureau de vote N°3 de l’école Somgandé ‘’B’’ sise dans l’arrondissement 4 de la commune de Ouagadougou.

Aussitôt descendu, il a visité successivement les bureaux de vote N°3, N°2 et N°1. A l’occasion, il a échangé avec aussi bien les membres des bureaux de vote, que les représentants des partis politiques commis par leur formation politique à la surveillance du scrutin. Une visite au pas de course après laquelle, il a accordé une interview. D’où il ressort que la CENI quadrille effectivement l’ensemble du processus dans les circonscriptions qui sont concernées. En effet, précise Me Kéré, « J’ai des correspondants qui sont un peu partout et qui me rendent compte en temps réel ». Et d’ajouter, « Là, j’ai vu effectivement que c’est conforme à ce qu’on me dit. Tous les bureaux de vote ont ouvert à l’heure, tout le matériel est complet, la sécurité est présente, une bonne affluence, et tout se passe dans le calme ».

Le dispositif sécuritaire est le « normal » en pareille circonstance. C’est du moins, ce qu’a confié Me Barthélemy Kéré, avec la précision qu’il y a « dans chaque bureau de vote, un élément de sécurité pour s’assurer que tout se passe normalement ». Ce qui, de l’avis du président Kéré, n’inquiète pas les électeurs ; mais les rassure. Et en plus du dispositif posté au siège de la CENI et d’un autre commis à la sécurisation de ses sites dans chaque circonscription concernée, il est « prévu un dispositif qui peut patrouiller au cas où il y aurait des difficultés particulières ».

« De manière générale, relève le président de la CENI, il n’y a eu aucun problème particulier ». Toute chose qui naturellement, « réjouit » l’institution en charge des opérations électorales dans notre pays.

207 conseillers municipaux attendus

Dans l’arrondissement 4 de la Commune de Ouagadougou, 68 107 électeurs répartis dans 155 bureaux de votes ont à choisir entre 11 partis politiques en lice.
A Bagré, ils sont 8 546 répartis dans 26 bureaux de vote et ont le choix entre 3 partis en lice. A Dandé, ce sont 6 222 électeurs répartis dans 20 bureaux de vote pour choisir entre 5 partis en lice. A Guiaro, 6 124 électeurs inscrits, répartis entre 25 bureaux de vote et appelés à choisir entre 4 partis politiques en lice. A Pensa, ce sont 12 431 électeurs répartis dans 34 bureaux de vote et qui ont à choisir entre 2 partis en lice. Dans la commune de Soubakaniedougou, 5 400 électeurs répartis dans 25 bureaux de vote ont le choix entre 3 partis en lice. Et dans la commune de Yamba, ce sont 4 partis en lice qui se disputent les 81 241 électeurs inscrits et répartis dans 43 bureaux de vote. Au total, ce sont 207 conseillers municipaux - sur 879 candidats - qui doivent être élus par 115 605 électeurs dans le cadre de ce scrutin. Ce sont aussi, au total, 296 journalistes et 454 observateurs qui ont été accrédités dans le cadre de cette opération dont le budget s’élève à plus de 600 millions de FCFA.

Et s’il – le scrutin - se déroule sans incident, la centralisation des procès-verbaux pourra commencer dès ce soir, foi du président Kéré, qui dit espérer pouvoir « donner les résultats dès que disponibles ». Et si des difficultés venaient à être constatées quelque part, que la justice en soit saisie ; car à la CENI, l’on estime « que les problèmes doivent être résolus par la voie judiciaire ».

Achat de cartes d’électeur, la CENI veut y voir clair

Relativement au cas d’achat de cartes d’électeur dans l’arrondissement 4, le président de la CENI confie qu’un dossier a été ouvert au niveau de la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou. Les investigations se poursuivent et le dossier a été renvoyé au 27 février pour, selon lui, que tous les éléments soient à la possession du tribunal.

Intéressée d’en savoir sur la destination et l’utilisation de ces cartes achetées, la CENI s’est constituée partie civile. « Nous voulons savoir en détail pourquoi des gens achètent des cartes d’électeur, et qu’est-ce qu’ils envisagent d’en faire ? », a précisé Me Kéré. Et de poursuivre, « Avec le dispositif que nous avons à la CENI, nous ne savons pas comment ces gens envisagent d’utiliser ces cartes d’électeurs achetées ». En tout cas, le président de la CENI dit ne pas savoir « pourquoi on achète des cartes d’électeur ». Et d’espérer que les investigations au niveau du TGI permettront d’être situé. Ce qui, selon Me Kéré, intéresse la CENI non seulement pour le scrutin en cours, mais aussi dans le cadre de l’amélioration de son dispositif biométrique qui se veut « clair, transparent, crédible », et à même « de rassurer tout le monde ». En attendant, le président Kéré promet de « mettre tous les moyens qu’il faut, pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire ». Attendons donc de voir…

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 février 2014 à 09:38, par Tifis En réponse à : Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement

    Et voici un exemple de démocratie. Tous les patriotes doivent être fier de l’exemple de démocratie du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2014 à 09:38, par KEKE-OCA En réponse à : Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement

    Peine perdue.Des précautions inutiles contre la fraude. J’ai lu pour vous cette vérité :

    "La fraude électorale est une idéologie défiant toute technologie pour ceux qui s’obstinent à refuser le changement". Étalon Enchaîné n°5 du 03 janvier 2013.

    "Il n’y a pas de parade infaillible face à des esprits malveillants... Même la CENI n’a rien pu faire contre cette machine maléfique programmée pour fausser le vote des électeurs". Evénement BI-HEBDO n°5 du 05 décembre 2012.

    Alors, seuls les faussaires peuvent prétendre que ces élections seront démocratiques et pourront apporter des solutions favorables aux masses. En effet la violation des règles établies par le pouvoir lui-même, les fraudes, les achats de voix, les pressions diverses sur les électeurs, les manipulations des résultats ont toujours été une constante sous la IV° République.

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2014 à 09:50, par Dicaprio En réponse à : Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement

    Les esprits tordus ont crié au fraude avant même les élections. Mais on dirait que la montagne a accouché une sourie. Ils devraient avoir honte de leur dire. Ils pensent ternir l’image des élections au Burkina mais on les a montré le contraire en organisant une élection transparente.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés