Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Regain de tensions au Mali : Bert Koenders à Kossyam pour se concerter avec le médiateur

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Crise malienne • • vendredi 4 octobre 2013 à 23h30min
Regain de tensions au Mali : Bert Koenders à Kossyam pour se concerter avec  le médiateur

Le Président du Faso, Blaise Compaoré, en sa qualité de médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, a reçu, dans la matinée du vendredi 4 octobre 2013 en audience, le Représentent spécial du Secrétaire général des Nations-unies au Mali, Bert Koenders. Les deux hommes ont échangé sur la nécessité de relancer le processus de dialogue entre les différentes parties malienne, au regard notamment des derniers développements de la situation dans le pays.

Accrochages entre l’armée malienne et des rebelles touareg, remous au sein de la garnison militaire de Kati, discours ferme du nouveau Président malien, Ibrahim Boubacar Keita. C’est en effet dans un tel contexte que le Représentent spécial du Secrétaire général des Nations- unies au Mali, Bert Koenders a rendu visite le vendredi 4 octobre 2013 à Kossyam au médiateur Blaise Compaoré. A sa sortie d’audience qui a duré une heure de temps, l’émissaire de Banki-Moon a fait savoir qu’ils ont fait le point sur la situation au Mali. Il a été question aussi selon lui « de discuter avec le médiateur pour assurer des pourparlers inclusifs afin que les discussions entre les parties au Mali se reprennent ». Et de lancer : « Le retour à la conversation entre les parties est la seule solution  ».

Retour à la constitutionnalité après la présidentielle

M. Koenders a également évoqué les acquis en expliquant qu’après les élections il y a eu un retour à la constitutionalité au Mali. Il y a eu un changement positif. Des mesures très importantes ont été prises par le gouvernement malien. C’est notamment la libération des prisonniers du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et en général la sécurité à beaucoup amélioré au Mali. « Ça donne beaucoup d’espoir  » a-t-il signifié.

Reprendre les pourparlers

Toutefois, le représentant spécial du SG/ONU au Mali a déploré les accrochages récents au Nord-est du Mali : « ce n’est pas bon. Je croie que maintenant c’est important que toutes les parties parlent ensemble dans le contexte du conseil de résolution et de l’accord de Ouagadougou. Il y a eu une suspension de pourparlers mais pas la fin. Il faut que les pourparlers reprennent le plus vite possible entre les parties ». M. Bert Koenders a conclu en disant qu’il n’avait encore pas de date mais que cela était possible. Car, dit-il, «  c’est important d’être à la table pour le bon futur du Mali ».

Ibrahima Traoré (Stagiaire)

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mali : L’ex-putschiste Aya Sanogo et 17 autres militaires vont être jugés pour l’exécution de 23 « bérets rouges » en 2012
Rapatriement volontaire des réfugiés maliens : les partenaires se concertent à Ouagadougou
Réfugiés maliens aux bailleurs de fonds : « Il y a encore près de 30 000 âmes qui comptent sur vous »
Signature de l’Accord de paix au Mali : le Gouvernement de la transition salue « une action pour la paix »
Crise malienne : Langage de vérité entre les réfugiés au Burkina et leur ministre de la solidarité
Le Burkina Faso, signataire de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger
Accord d’Alger pour la paix au Mali : Les mouvements de l’Azawad vont- ils signer ?
Attentat à Bamako : La réaction du gouvernement malien
Mali 2014. Un diplomate tunisien et onusien à la tête de la Minusma.
Réfugiés maliens au Burkina : L’ambassadeur de France au Burkina s’imprègne des réalités à Mentao
Crise malienne : les Mouvements de l’Azawad expliquent les blocages des négociations d’Alger à Ouagadougou
Préparatifs de la reprise des négociations inter-maliennes à Alger : Les mouvements politico-militaires de l’Azawad arrachent un accord à Ouaga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés