Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Luc Adolphe TIAO, Premier ministre • • vendredi 5 avril 2013 à 22h11min
TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : 	Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

Conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le discours du Premier ministre sur la situation de la nation est suivi de questions de la part des différents groupes parlementaires. En application de cette disposition, opposition et pouvoir ont eu droit à la parole à tour de rôle. C’était dans la soirée du 4 avril 2013 dans l’enceinte de l’Hémicycle.

Aussitôt achevé le speech du Chef du gouvernement, que les différents groupes parlementaires sont rapidement montés au filet.

Premier à se lancer dans l’analyse de texte, le député Ablassé Ouédraogo du groupe parlementaire ADJ.

‘’Vérité et transparence à la SONABEL’’

Sur la question de l’énergie et des délestages, le Président du parti ‘Le Faso Autrement’’ accule le gouvernement qu’il taxe ouvertement d’incompétence. Au vu dit-il, des nombreuses promesses non tenues.

Mais aussi et surtout il pointe du doigt les engagements financiers faits à coût de milliards de FCFA dit-il, et qui n’ont rien rapporté jusque-là. Pour lui, il faut tout simplement la mise en place d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur ces faits de gestion.

Luc Adolphe Tiao qui encaisse d’abord le coup, réplique en s’étonnant des propos d’un ancien ministre qui est au fait selon lui des contraintes de l’action gouvernementale, mais qui préfère verser dans la « critique facile » pour avoir changé de camp.

Arba Diallo vs Alain Yoda

De son côté le député maire de Dori, lui ne rate aucune occaion d’attaquer frontalement le Premier ministre. Hier il s’est encore illustré. A Luc Adolphe Tiao qui, en disciple de Gérard Neveu demande aux burkinabè de rêver avec lui, Arba Diallo réplique :
« Vous avez parlé de rêve, je suis de ceux qui ne rêvent plus », lance-t-il d’un ton sec. Ajoutant au passage comme bien d’autres de ses collègues d’ailleurs, que ce qui passe actuellement à l’université de Ouagadougou est une crise de gouvernance.

Dans cette guerre des mots ou tous les coups semblent être permis, c’est Bédouma Alain Yoda le président du groupe parlementaire CDP qui prend la défense du Premier ministre.

« Continuez à travailler monsieur le Premier ministre », dit-il. Puis il enfonce le clou sur un ton manifestement ironique : « il y a des gens qui n’ont plus de rêves ; ils en ont eu, ils n’ont pas pu les réaliser ». Pour lui, le chef du gouvernement a raison : « le Burkina avance ».

Juvénal SOME

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 avril 2013 à 15:53, par Conscience du Faso En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Peut-être que le Burkina avance dans le village d’Alain Yoda, là où on a maximum 60 écoliers par classe, les habitants sont bien soignés à un coût abordable, mangent à leur faim, etc. Qui ne connait pas Alain Yoda ? C’est un griot comme LAT. On avance et on occupe toujours ce rang parmi les derniers dans le classement mondial par pays en matière de développement durable. Il a raison de dire qu’on avance ; puisqu’ils se font plein les poches chaque année au détriment du bien-être de la population. Mais tout cela va prendre fin cette année 2013 ou au plus tard 2014. C’est une question de mois maintenant, la fin de la misère du peuple vaillant du Faso. C’est Dieu qui est fort !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 15:57, par le digne En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    les Yoda ne rendent plus compte que le peuple en a mare de 28 années de mensonges.
    Le groupe de la SONABEL dont l’arrivée a été "rtbisée" pardon médiatisée est où ? et avec ça tout avance selon eux ; je dirai tout avance bien dans l’impunité !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 16:01, par tingbiiga En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    M. Yoda ne pouvait dire mieux, on le comprend, c’est dommage

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 16:11, par Le fou du village En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    L’exercice fait par le Premier Ministre rentre dans la pure tradition républicaine. C’est un homme franc et me semble que c’est l’Homme du moment. Un homme ne peut plaire à tout le monde,mais reconnaissons qu’il est compétent et il faut le soutenir. Pour l’amour du Pays. Regardez son parcours en deux ans....Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 16:40, par Pegd En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Ou est parti le groupe qui devait sauver le Burkina des délestages. On nous a pompé avec les reportage de la RTB sur le parcours du groupe depuis la Côte d’Ivoire jusqu’au Burkina et puis rien. J’ai toujours dit que si on devait faire la promotion en fonction du mérite, Salif Kaboré ne devrait pas devenir le ministre de l’énergie et des carrières.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 19:19, par farakoba En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    oui le burkina avance dans le Centre-Est où est originaire M yoda

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 19:38, par LPK En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Yoda avance peut être dans village ; il ne faudra pas oublier que ceux là, sont les mendiant qui embêtent chaque fois le président qui est toujours contraint à les mettre aux affaires et comme il a la poche pleine d’argent cachés dans les comptes étrangères, il ne peut que parler n’importe comment sans souvent même comprendre le sens de qu’est ce qu’il défend.
    Pitié pour lui si un jour il y a changement.....

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 21:20, par jeune En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Chapeau bas au premier ministre TIAO pour son ardeur pour un Burkina de justice,d’équité et plein d’espoir pour le futur.Le chemin sera certes long mais l’espoir est permis..

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2013 à 09:18, par la sagesse En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Alain Yoda est dans son rôle,il défend l’action du pouvoir auquel il appartient.Mais réellement il ya beaucoup d’insuffisance à corriger.Quant au ,premier ministre Tiao,je loue son franc parlé et son abnégation à la tache.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2013 à 21:46, par SAMBIGA En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Bonjour les critiques sur le discours de LAT ne signifient pas qu’on est contre sa personne ou qu’on n’est pas reconnaissant à ses réalisations. C’est une façon de mettre le doigt sur les déffaices du gouvernement pour sa gestion de l’année afin que celui-ci puisse être plus avertis pour ses prochaines actions.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2013 à 23:02, par FDS En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Le constat est que ces hommes, cet Alain Yoda defendent defende bec et ongle l’indéfendable. Ancien révolutionnaire aujourd’hui la maryonnette du parti au pouvoir. Plus de dignité, de conscience citoyenne, de conscience politique. Comme il est vilain au vrai sens du terme.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2013 à 23:49 En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Eh bien le Burkina avance pour c’est 1% de Burkinabè qui ont des salaires colossaux (ministres, député...) pendant que la majorité a un salaire moyen de moins de 75 000 francs CFA soit environs 100 euros. Prenons par exemple un député qui a un salaire de près de 800 000 francs, en mathématique on dira que 1 député= 8 fonctionnaires (enseignants par exemple). C’est 8 enseignants vont instruire pendant leur carrières des milliers de cadres alors ce fameux député va juste passer son temps à lever son petit pour voter une loi. Ce n’est pas normal. Le PM doit recadrer les choses et revoir les salaires des fonctionnaires à la hausse.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2013 à 10:18, par VINYI En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Tant que tu n’es pas convaincu que ta place de dirigeant est perdu a jamais il faut faire des critiques objectives et non passionnées . J’ai remarqué que la passion destructrice a envahi le forum et rien ne pourra l’arrêter et quand on en arrive la il nous reste que la succession d’événement douloureux pour tous. Le BF est aujourd’hui un pays qui ne mérite vraiment pas de basculer dans l’impasse c’est malheureux qu’on ne s’écoute plus c’est aussi triste que pour être félicité et applaudi il suffit de tenir des propos qui attaquent les dirigeants ou le CDP ou la famille Compaoré.... et si tu apprécie ne serai qu’un tout petit peu un fait ou geste de quelqu’un qui est du CDP ou du pouvoir, on te taxe de tout les noms . Nous commençons a nous comportés comme des de raisonnés et ça ne nous arrange en rien. Le BF n’a pas reculer parce-qu’il n’ya pas longtemps qu’on a eu un forum pour y déverser notre haine contre nos dirigeants c’est pour moi un progrès. Juste une vision

    Répondre à ce message

    • Le 8 avril 2013 à 16:15, par Marcellin En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

      C’est triste, mais c’est le modèle de société qui a été bâti pendant 25 ans comme cela !!! Et c’est ce qui est préoccupant. Les burkinabé que tu trouves de plus en plus animés d’une passion destructrice, intolérants, etc. ne sont pas des extraterrestres mais bien des enfants de ce pays, façonnés par 27 ans de ce que Ouali a appelé la "compaorose". L’accumulations de frustrations, l’absence de perspectives heureuses ont fini par installer tout ce que tu décries. Et c’est la meilleure preuve qu’il faut changer. Il faut courageusement changer de cap avant que ce soit les événements qui nous y forcent ; sinon le prix à payer n’en sera que plus douloureux.

      Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2013 à 11:36, par La raison En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Tout ce que je retiens de ce gouvernement ce sont des belliqueux, un chef de gouvernement doit accepter les critiques et travailler avec au lieu d’être fougueux. un gouvernement n’est pas un opposant. Je ne sais pas si vous aviez remarqué, pendant que les députés posaient les questions, les membres du gouvernement s’amusaient derrière sans aucune attention. Blaise doit prendre une option sérieuse et chasser ces rapaces. l’Assemblée n’est pas un lieu de jeu.
    Nous devons cultiver la tolérance et cela doit commencer par le premier ministre à mettre du sien dans son langage envers les députés.
    Le BF avancera même sans eux !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2013 à 12:07, par oum mon En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    C’est Dieu seulement qui peut nous sauver.Rien que hier seulement les alain yoda avaient traité blaise compaoré de tous les noms d’oiseaux.Aujourd’hui c’est lui qui dit le contraire...Laisser les .On va les avoir .

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2013 à 20:19, par Le Sage En réponse à : TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité

    Mais Monsieur Le Premier Ministre, sans ratiociner sur les propos ironiques de Monsieur Alain YODA qui, lui, a déjà réalisé ses rêves au détriment des rêves de la majorité de notre peuple, je puis vous dire sans sourciller et sans crainte que les remarques de Monsieur Ablassé OUEDRAOGO sont plus que pertinentes car, justement, l’incompétence, c’est de prendre prétexte des prétendues contraintes de l’action gouvernementale pour se résigner ou pour se justifier. Et dans ces conditions, que dire de nos populations rurales qui eux, n’ont jamais rien puisqu’elles doivent attendre des gouvernants qui baisseront toujours les bras parce qu’il y a des contraintes. Mais ces contraintes-là, c’est dans tous les pays du monde et pas seulement au Burkina Faso. La vérité c’est que tant que vous n’aurez pas fait preuve d’ouverture en comptant avec toutes les compétences du pays et non pas seulement avec vos amis et vos familles et pièces rapportées, le critère de la contrainte gouvernementale sera toujours votre motif de satisfaction. Et pourtant, dire que notre pays a des potentialités énormes avec un leadership exceptionnel du Président Blaise COMPAORE. Sous l’ombre de cet homme providentiel, avouez que vous n’êtes pas des misérables à plaindre. Le prix de vos bagnoles, de vos maisons, la sirène de vos convois protocolaires suffisent à régler le problème d’eau potable, de médicaments, d’école etc... etc... de nos nombreux compatriotes fragilisés depuis de longues années. Et avec cela, Monsieur Alain YODA vous dit de poursuivre sur cette lancée. POURSUIVEZ ALORS Monsieur Le Premier Ministre ! Et surtout, ne tenez pas compte des critiques...Sans aucune démagogie. Il paraît que le pouvoir rend fou et que le pouvoir absolu rend absolument fou. POURSUIVEZ ainsi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Luc Adolphe TIAO à la MACO
Discours de Tiao sur la situation de la nation : Des citoyens attendent davantage du gouvernement
Discours sur la situation de la nation : Luc Adolphe Tiao entre félicitations et remise en cause de légitimité
Discours sur la situation de la nation du Premier ministre Luc Adolphe TIAO du 3 avril 2014
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (2/2)
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (1/2)
Luc Adolphe Tiao : « Le vrai problème au Burkina c’est que nous n’avons pas de vraies entreprises performantes, capables de réaliser des travaux de grande échelle et de grande qualité ».
TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité
ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres
Discours sur la situation de la Nation : Luc Adolphe Tiao note d’appréciables performances engrangées en 2012
Discours sur la Situation de la nation en 2012 selon Luc Adolphe TIAO : L’intégralité du document
Communiqué de presse : Luc Adolphe Tiao attendu à l’Assemblée nationale le 4 avril 2013 pour la présentation de la situation de la Nation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés