Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Luc Adolphe TIAO, Premier ministre • • lundi 18 mars 2013 à 23h02min
Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

Le Premier ministre Luc Adolphe TIAO s’est rendu ce lundi matin dans les deux pôles universitaires de la capitale afin de mesurer l’avancée des travaux et s’adresser aux enseignants et étudiants. Ces derniers lui ont réservé un accueil pour le moins mouvementé.

La théorie du « bouc émissaire », développée par René Girard dans l’ensemble de son œuvre, s’est parfaitement illustrée, ce lundi matin, à l’université de Ouagadougou. La venue du Premier Ministre n’aura pas pu empêcher l’ire estudiantine de s’exprimer, parfois de façon violente. Cristallisée sur la personne du Premier Ministre, la déception des étudiants s’est muée en rancœur tenace vis-à-vis d’un gouvernement qui, selon eux, ne tient pas ses promesses en matière d’éducation.

« Année blanche », manque d’infrastructures, manque de lits disponibles en Cité U, système boursier à revoir… Les jeunes ouagalais ont, semble-t-il, de bonnes raisons d’être en colère mais n’utilisent pas forcément les méthodes les plus efficaces pour se faire entendre. Récit d’une matinée électrique.

Ouaga 2 : visite compliquée pour les journalistes

Le cortège officiel est arrivé sur le site universitaire de Ouaga 2 à 8h ce lundi 18 mars. A l’entrée de ce vaste chantier en périphérie de la capitale, on aperçoit une pancarte sur laquelle on peut lire la description des travaux : « délai d’exécution : 12 mois ». Le chantier ayant été lancé en 2011, on comprend qu’il ne sera pas terminé à temps.

En effet, mis à part le bloc administratif, les deux amphithéâtres jumelés ainsi que quelques salles de cours et les sanitaires, le reste des bâtiments est encore à l’état embryonnaire. Coiffés d’un casque de protection – privilège auxquels nos crânes, pourtant fragiles, de journalistes n’auront pas droit – le premier ministre fait son entrée dans ce qui devrait être la cité universitaire. Construite par la société Cincat International, cette bâtisse pourrait abriter 400 lits superposés. Ces derniers constituant déjà un sujet de discorde entre le maître d’œuvre et le chef du gouvernement qui estime que la superposition des couchettes ferait davantage penser à une caserne militaire qu’à des logements pour étudiants.

Mis à part les encouragements répétés du Premier Ministre auxquels répondirent les sempiternelles litanies des constructeurs : problèmes liés au terrain etc., il est impossible pour nous, journalistes, d’entendre quoi que ce soit des discussions entre les différents protagonistes.

En effet, les bousculades entraînées par chaque déplacement du Premier Ministre et des officiels forcent la sécurité à nous tenir trop à l’écart de ce qui se dit. En ce qui concerne la visite du bloc administratif et des amphithéâtres jumelés, nous n’avons tout simplement pas pu y participer et pour cause ; notre car n’étant pas assez rapide pour suivre le cortège ministériel, il nous a fallu partir avant ce dernier, en oubliant par la même un de nos confrères qui, en bon samaritain, était parti nous chercher de l’eau…

Université de Ouagadougou : l’amphi est en colère

Une fois arrivée à l’université de Ouagadougou, le Premier Ministre s’est d’abord livré à une visite express des chantiers en cours. Au sujet du pavillon comprenant un grand amphithéâtre de 1264 places ainsi que deux salles de 623 places chacune, les constructeurs seraient « à peu près dans les délais ». Exhortant ces derniers à « tout faire pour que l’échéance soit respectée », le Premier Ministre promet de revenir au mois de juin pour constater l’avancée des travaux. Autre chantier important : celui du bâtiment abritant la section Odonto-Stomatologie de la faculté de médecine. Ici, toujours la même antienne : « les travaux avancent ».

L’entrée dans l’amphi D libyen se fait sous les huées des manifestants réunis devant l’édifice. A l’intérieur, professeurs et étudiants attendent avec impatience le Premier Ministre accompagné par le Ministre des enseignements secondaire et supérieur, le Ministre de l’économie et des finances ainsi que le Président de l’université de Ouagadougou.

Privés d’accès à l’amphithéâtre déjà bondé, une centaine d’étudiants restés à l’extérieur tentent alors de forcer l’entrée sans succès. Frustrés, ils feront entendre leur mécontentement en frappant sur les portes d’entrée principales. Après avoir chanté l’hymne national, tout le monde a pris place pour écouter l’allocution du Président de l’Université. Dans une atmosphère très tendue, ce dernier a rappelé les difficultés qui pèsent sur l’Université de Ouagadougou (manque de salles, de matériel etc.) et a jugé l’aide du gouvernement « encore trop insuffisante ».

Après cette intervention plutôt applaudie par l’assemblée, c’est au tour du Ministre des Enseignements de prendre la parole et d’avancer des données chiffrées sur le coût et l’avancée des travaux. Point d’applaudissements cette fois-ci de la part des étudiants qui répondront « c’est faux » à chacune de ses assertions. Les coups sur les portes de l’amphithéâtre se font alors de plus en plus nombreux et violents.

C’est enfin au tour du Premier Ministre de prendre la parole mais, à peine monté sur l’estrade, il se verra freiné dans son élan par une coupure de courant sans doute provoquée par les manifestants restés dehors. Quelques pierres atterrissent devant les gradins, forçant le Premier Ministre à lancer un appel au calme sans micro. Décidés coûte que coûte à poursuivre la cérémonie, le Premier Ministre vient saluer les récipiendaires décorés pour leurs travaux avant de pouvoir reprendre la parole suite au rétablissement du courant.

Rappelant que cela doit rester « un moment d’échanges », M. Tiao promet aux étudiants de rencontrer les représentants des syndicats au cours de l’après-midi. Il a également rappelé que le nombre d’étudiants ayant réussi aux examens a considérablement évolué au cours des deux dernières années. Déplorant le retard pris dans les travaux en cours, il a néanmoins reconfirmé la volonté du gouvernement à ne pas faillir à sa volonté d’améliorer l’enseignement secondaire.

En raison des manifestations, la rencontre entre les étudiants et M. Tiao s’est vue écourtée. A la sortie du campus, la voiture du Premier Ministre essuiera de nouveaux jets de pierres. Quant à nous, journalistes, nous serons une fois de plus empêchés de faire notre travail par certains manifestants qui, de manière agressive, nous interdiront de filmer et de prendre des photos. Sur l’avenue Charles de Gaulle, les pneus commencent à brûler. Le vrai « brasier » se trouve pourtant en face, à l’université. Malheureusement, le « pompier Tiao » n’aura pas su l’éteindre.

Pierre Mareczko (Stagiaire)
Lefaso.net


- Luc Adolphe Tiao : « Je voudrais rassurer les parents d’étudiants que le blanchiment technique n’est pas l’année blanche »
- Université de Ouagadougou : L’intégralité du discours du premier ministre

Vos commentaires

  • Le 18 mars 2013 à 20:10 En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Tres bien.Ce gouvernement ne s’occupe meme pas de l’education au BURKINA.Les memes discours alors que rien n’est fait.Comme leurs propres enfant etudient dans les pays developpes ,il va de soit que ce regime mette l’education loin de leur preoccupation.Et on parle de croissance acceleree.On ne peut jamais ,jamais se developper tant que le secteur de l’education est delaisse ,sabote.HONTE A CE REGIME.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 08:58, par La morale En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      he !!! toi mon type. arrêtes cette vieille chanson incitatrice à la violence. si c’est ce que tu penses, indique clairement ce qu’il n’a pas fait et aurait pu faire et comment ? au lieu de gratuitement et sans raison réelle et valable, pousser les autres aux troubles conduisant au grand désordre et par empirement à la guerre civile. c’est incivique. sans m’opposer à ta conviction, je t’invite à être réaliste et objectif.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 20:33, par Lassane En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Quelle honte pour les autorites de ce pays. Ou allons nous avec ce manque de consideration a l education. Peu importent les chiffres, la realite du terrain.
    Pendant que les autorites peinnent durant des annees a achever les amphis, elles trouvent les moyens de construire a cout de milliard une cloture blindee autour de l universite de Ouaga pour pouvoir reprimer les etudiants en cas de mouvement.
    Quelle honte ! Comment comprendre que la cloture de l universite de ouaga soit plus blindee que celle de la maison d arret et de correction de ouaga ?
    Quelle honte ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 20:40, par La patrie ou la mort En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.Les étudiants ne se battent uniquement pas pour leurs droit ils se battent également pour le devenir de la nations.Q’est un combat a cour et a long terme .Quelle héritage pour nous les jeunes supposés être futures intellectuel du Burkina si chaque année universitaire doit se termine a battons tire .Qu’ils soient pas étonnés que nous les étudiants soyons prêt a se battre coût que coût peut importe la situation qui arrivera pour obtenir ce qui nous revient de droit . Il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 20:42, par Toto En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    À trop vouloir jouer les démagogues, voilà le résultat. Tout le monde çonnait les problèmes de l’université. Pour les résoudre, on n’a pas besoin de s’y rendre forcément. Je trouve que les étudiants sont devenus trop passifs,, ce doit être la conséquence du dénuement dans lequel le système les a plongés. Ils auraient même du interdire l’entrée de l’Uo à ce premier ministre devenu premier défenseur du système .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 20:50, par sam l’Africain En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    dommage que la violence soit la seule voie crédible pour se faire entendre des politiciens dans notre pays .l’exemple des hommes en tenues est là pour nous le rappeler . quand le syndicat demande une audience on les fait tourner en rond comme des toupies ,on attend toujours la rencontre gouvernement syndicat de 2012 depuis.....Prenons les gens au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 21:02, par hohorroso En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Très bien le ministre mérite cet accueil. lui et son pouvoir sont vomis par le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 21:04 En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Pas besoin de se poser beaucoup de questions pour savoir pour savoir que nos dirigeants se moquent du peuple, car aucun grand de ce pays n´a et n´envera son Enfant á l´U.O. Ils sont tous á l´etranger et etudient grace á l´argent du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 21:15, par Educateur En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    C’est vraiment déplorable de voir comment en un quart de siècle le régime en place a de manière systématique saboté notre système éducatif. Aucune planification sérieuse prenant en compte tous les ordres d’enseignement ; on crée des projets pour remplir les classes du primaires sans se demander où les sortants du primaire doivent aller, on ouvre des établissements du secondaire sans former suffisamment de professeurs, on fait de la massification à l’université sans se soucier de la qualité de l’enseignement. Pendant 25 ans ce régime a travaillé comme s’il ne voulait pas de ressources humaines de qualité pour notre pays. Je comprends pourquoi leurs enfants sont tous en étude hors du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 21:15, par l’injusticiable En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Bravo aux étudiants, bravo aux étudiants, bravo aux étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 21:16, par yabsi En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    les enfants là aussi au lieu de cogner le gars vous plaisanteZ avec lui comme si il était votre beau tchirrrr
    que cela serve de leçon et de jurisprudence à tous ceux qui auront l’ occasion

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 22:16, par l’injusticiable En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    telle réaction est à encourager car l’injustice sevit. en exemple, ce libanais propriotaire d’une alimentation dénommée B.M au 1200logements qui frappe et remercie ses employés sans crainte. de nombreux dossiers sommeillent à l’inpection du travail et au tribunal sans suite. le fait le plus récent en date, c’est le licenciement d’un employé qui à demandé a voir son numéro CNSS car le libanais prétendait les avoir déclarés. arrivé à l’inspection du travail, il dit à l’inspecteur que BLAISE est son ami et qu’il n’a rien à craindre.
    juste dire que la population est excédée. les étudiants n’ont fait qu’exprimer ce que tout le monde a envie de faire : la revolte.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 06:05, par ya siida En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      Bien fait pour LAT. Tout le problème du Burkina Faso c’est d’avoir un président militaire et presqu’illétré !! Il ne sait pas ce que signifie "Université" et ne sait pas ce qui s’y passe, comment peut -il alors s’en soucier si ce n’est dans ses discours plats et décevants qu’il prononce sa chaque année. Ce qui est dommage c’est que les membres du gouvernement ont tous eu la chance d’avoir une bourse de l’Etat pour aller étudier à l’étranger dans de bonnes universités, mais quand ils reviennent chez eux ils sont comme ils étaient partis : ils ne peuvent pas s’inspirer pour montrer que nous aussi avons droit à une université digne de ce nom. Ils sont tout simplement ridicules et nous rabachent de mots qu’ils ne maitrisent pas : "émergence". Nous immergeons plutot !! Vous avez vu notre classement dans l’IDH ? Ridicule !

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 10:17 En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      bonjour. c’est ma première fois d’intervenir sur ce site. L’heure est grave globalement pour le pays et particulièrement pour le secteur de l’éducation. Sinon, comment comprendre que l’on laisse ce maillon important du développement s’écrouler de la sorte. Pendant que nos voisins (Niger, Benin, Côte d’Ivoire) mettent l’accent dans ce secteur, au Burkina on se détourne de l’éducation pour investir dans des choses non prioritaire. Au lieu de construire des amphis raisonnable et conformes, on fait des pavillon comme dans les foires comerciales. Comment 1500 ou 2500 personnes vont être ds une salle et pouvoir piger quelque chse de l’enseignement donné ? On peut construire bien le salle des spectacles pour s’amuser, les parcs à bétail mais pas de bon amphi pour former les hommes de demin. mais qd je regarde les pays qui ns entourent, ils ont pr responsables des intellectuels. alors que chez nous ... Dieu sauve le Faso

      Répondre à ce message

      • Le 19 mars 2013 à 15:28, par zemosse En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

        Très juste ta contribution ;le président Idriss Débi du Tchad a offert un amphy de 1OOO places à l’Université Calavi du Bénin ;le Presi Alassane Ouattara de la côte d’ivoire a offert un amphi de 400million a la meme univ du Bénin ;en outre il a remis à neuf les université de la la cote d’ivoire pour 100 milliards de fr ;le Niger a renové ses universités et le salaire des enseignants ;Boni yayi du bénin est le chouchou des étudiants et enseignants car il a investi bcp pour l’enseignement supérieur de son pays ;comme quoi il y a des presidents visionnaires autour de nou

        Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 23:10, par citoyen En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    les Burkinabè méritent le gouvernement qu’ils ont, depuis 26 ans !

    Que tous ceux qui sont CDP se reconnaissent dans le désordre que traverse notre pays, depuis belle lurette !

    Vous criez, et lorsqu’il s’agit de vous mobiliser pour sanctionner ce régime lors des élections, il suffit qu’on vous donne des Tee-shirts et des petits sous, pour que vous votez CDP !

    Bien fait ! On mérite ce qu’on a ! La patrimonialisation du pouvoir !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 23:58, par regardezvous En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Mais putain regardez-vous !vous critiquez les soldats sans instruction qui se sont manifestes par la violence et vous faites pareil ???quel honte !!c’est un autre gouvernement et le Premier respnsable vient a vous pour vous ecoutez et ces imbeciles qu’est ce qu’ils font ???ils se comportent en imbeciles.je suis conscients que ce n’est qu’une portion d’etudiants mais ceux-la causeront la perte de tous.ressaisissez vous chers etudiants.et le plus vite sera le mieux.on a tous fait l’UO mais kan il falait dire stop aux imbeciles qui ne voulaient pas que l’universite avance on le faisait.soyez un peu intelligent svp.le gouvernement est mauvais oui, il ya des detournement oui, l’education au BF est penible oui mais putain ne rajouter pas d’autre difficultes et reflechissez un peu svp.avant de gronger quelqun on le met a l’epreuve et s’il ne respecte pas sa parole on envisage d’autres approches.si vous ne changer pas de coportements ce sera vous les plus grands perdants et vos jeunes freres qui suivront encore plus.utilisez vos cerveaux un jour.
    bien a vous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 02:18, par bouteille cassee En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Ce sont des futures intellectuels ou des delinquants en formation qui sont dans nos universites ? Repondez a ma question svp.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 03:11, par Inoussa verite USA En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    En fait la colere des etudiants ne sont pas orientes vers le premier minister mais comme il est le symbole du pouvoir c’est pour ca il a essuyer de la reaction des etudiants. AUCUN REGIME AU BURKINA N’A SABOTE L’EDUCATION COMME LE REGIME COMPAORE ET CE DEPUIS PLUS DE 20 ANS.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 05:56, par le presi En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Le Burkina Faso est un "geant aux pieds d’argile".Tant que seulement 10% de la population detiendra plus de 50% des richesses du pays,tant que y’aura une justice a deux vitesses,tant que le nepotisme,le favoritisme,l’affairisme ne seront pa combatus au plus haut niveau,tant que l’education sera releguee au second plan,les methodes violentes de revendication seront toujours a la page !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 06:33, par M.Houille En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    on a parfois le sentiment que les autorités ont démissionné du secteur de l’éducation !C’est le laissez aller général.Ce qui se passe au supérieur est en droite ligne de la situation qui prévaut au secondaire !Des établissements comme le Cours Placide Yaméogo et Taal M’Bi de Koudougou n’arrivent pas à payer leurs enseignants dès le mois de février 2013 ! Pour dire que l’année 2012-2013 va finir en queue de poisson. Que Dieu sauve le Burkina !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 07:28 En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Envoyer les étudiants en 2ème année sans avoir fini le programme, c’est préparer cyniquement leur redoublement ou leur renvoi en fin 2ème année ! Je pense plus à leur renvoi pour rendre le système fluide. L’accompagnement social est une bourse d’installation au chômage qui prendra effet en fin 2ème année. Le blanchiment de l’année, qu’il soit technique ou pas est une façon de sacrifier nos enfants. Si le régime veut montrer sa bonne foi, qu’il décide d’affecter un quota de la rente minière à l’université. Car, c’est l’intelligence qui développe un pays. Avant l’or c’est la misère, avec l’or c’est également la misère ! Si l’or ne peut pas améliorer nos conditions de vie, alors qu’on arrête son exploitation et qu’on attende ceux qui pourront effectivement l’exploiter pour le bonheur de notre pays ! ..

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 09:12, par Témoin En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      En toute impartialité je crois sincèrement que les étudiants ont raté ici une occasion unique de démontrer qu’ils ont du "cerveau". Bander un muscule pour montrer qu’on est "fort" je dirais plutôt qu’on a une capacité de nuisance n’avance personne dans la résolution d’un problème. Puisque le Premier a annoncé il a plus de 3 mois qu’il viendra à l’UO et à Ouaga2 je pense qu’en tant que temple du Savoir les occupants (Etudiants) devaient se préparer autrement pour accueillir le Premier Ministre pas en bandant le muscle mais en préparant des arguments solides pour un débat public et télévisé puisque l’occasion vous est donnée. Bruler le goudron ou casser les insfrastructures déjà insuffisantes ne fait que détourner les ressources déjà maigre de l’Etat pour colmater les dégats au lieu d’en construire de nouvelles. je sais que dans les amphis actuels nous avons des "thésards" qui auront pu tenir la dragée haute et publiquement au Premier Ministre le forçant presque à prendre des engagements devant l’opinion nationale et internationnale. Le PM a osé venir, opposez lui ce que vous savez lfaire le mieux : le verbe puisque lui même est un homme de "parole".

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 09:22, par le politicos En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      Bonjour à tous
      On peut ne pas aimer le régime du Président Compaoré mais il y a des valeurs que nous devons tous promouvoir. Le dialogue est l’arme des forts, la violence l’arme des faibles. Moi j’aurai, malgré tout ce que l’on reproche au régime Compaoré, aimé voir un débat d’idée s’instaurer au campus entre les étudiants et la délégation du Premier Ministre, arguments contre arguments. Après tout les étudiants ont manqué une occasion de dire de vive voix ce qu’ils pensent être leurs problèmes et c’est dommage. Il faut se rendre à l’évidence le Burkina rencontre d’énormes difficultés dont la gestion demande de la part de chaque citoyen une prise de responsabilité et un engagement patriotique qui va au delà des ressentiments politiques. A défaut on va vers l’écroulement de la nation quelque soit celui qui sera au pouvoir dont vous êtes de potentiels prétendants.

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 10:13, par ALLAH KO TCHAN En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      Vous savez ce qui a enervé les étudiants de plus , c’est le fait que quelques jours avant sa visite , on ait repris la peinture , la climatisation ,de la salle dans laquelle avait lieu la rencontre. J e pense qu’il s’agit là d’un acte de démagogien de mensonge

      Répondre à ce message

      • Le 20 mars 2013 à 09:57, par ismo En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

        Allah Ko Tchan tu as raison mais le ministre na rien a voir avec ca.c st les responsables de l’UO ki veulent cacher leur detournements c tt.dc fallait pas s’en prendre au PM.il est nomme ca fait combien de tps ??en plus pour ki connais le mec avec ttes les tournees en province kil fait la c pas une rencontre ds a chaleur ki va lui fair kelk chose.soyons serieux.les etudiants n’ont justes pas su garder leur nerfs.

        Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 10:28, par Alex En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      La résolution des problèmes de l’Université est une question de volonté politique pour pas dire du PF. Prenons l’exemple chez les autres. En Côte d’Ivoire, en moins de 2 ans, ADO a en partie corriger les problèmes que l’université ivoirienne a traîné pendant plus de 15 ans. NTIC, Amphis, transport, restauration ... tout y est presqu’au top. J’étais à l’UO quand Testius est venu voir les Etudiants. A l’époque, il fallait se réveiller à 4 H de matin et envoyé sa chaise pour espérer avoir une place pour suivre les cours. En fin communicateur, il avait trouver les mots justes pour parler au coeur des Etudiants et leur permettre de garder Espoir. Tertius avait même félicité les Etudiants pour ce sacrifice. Mais !!!! LAT n’est pas Tertius !!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 08:28, par djeliba En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    JE VEUX JUSTE COMPRENDRE LA NOTION DE TECHNIQUEMENT BLANCHE. QUELQU’UN PEU M’AIDER A MIEUX COMPRENDRE CA ? "ANNEE ACADÉMIQUE 2010-2011 TECHNIQUEMENT BLANCHE" ???????

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 08:29, par Saab-roodo En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    L’université est sensé nous faire sortir des intellectuels, et des intelectuels discutent cartes sur table, à longueur de journée, c’est trop idiot ce qu’ont fait ces étudiants. Avant tout n’oubliez pas que c’est vous vous etes là, eux leurs enfants sont à l’étranger entrain de bosser paisiblement !! restez là seulement à manifester, tchrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 08:30, par Senatkab En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    vous pouvez raconter se que vous voulez ; demander à ceux là même qui se dise étudiant à quelle année académique ils appartiennent. Si c’est vrais les explications données, ça ne peu qu’arranger les étudiants même si je pense que c’est des carencés ils sont entrain de former.
    Je pense que la bêtise a été trop longtemps trainée et qu’il était temps d’agir.
    Le 1er ministre actuel a eu le courage, félicitation à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:10, par watara En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Le gouvernement joue avec une bombe sociale. Il faut vite la désamorcer avant qu’elle ne pète à la gueule de tous. 3 années académiques en cours ? Non ! En plus pourquoi attendre l’opportunité de la visite LAT pour parer au plus pressé en réparant route, installation de clim etc. ça s’appelle faire étalage de son manque de communication politique. LAT, il faut faire revenir Mr Cyriaque Paré. Comment peut-on autant faire étalage d’autant de manque d’anticipation et d’analyse politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:15, par Zouzoukoli En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Peut être que je ne comprends pas le français mais j’aimerai que vous me définissez le terme violence.
    N’y a t-il pas de violence sur les étudiants quand ils doivent étudier dans CES CONDITIONS ? LAT serait-il PM s’il avait étudier dans ces mêmes conditions.
    Au Burkina ici nous aimons cacher les réalités et défendre l’indéfendable.
    Ailleurs ces avec des armes on réclame ses droits.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:34, par luc tertius En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Chers amis étudiants vous êtes vraiment intélligents,le premier ministre est venu vous embrouillé pourque vous cautionné la révision de l’article 37.Puisqu’il a dit à Blaise qu’il maitrise les élèves et étudiants.Si cet acueil était bien c’était fini.Il allait vous infiltré et vous amener à accompagner le referendum pour la révision de la constitution en faveur de l’article 37.Même demain je vous encourage.Je vous parle en tant que quelqu’un qui les connais et qui les côtoie.Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:34, par zagas En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    héé oui !!Les gens vont tout dire sans comprendre ;moi j’ai été au campus et même délégué ANEB et je sais que ce n’est pas la méthode de L’ANEB pour se faire entendre,revendiquer.Ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a une nouvelle race d’étudiants impolis ,hautains,qui aiment la facilité et qui ne sont même pas capables d’aller récupérer leur carte Cenou mais qui frappent les serveuses au R.U si celles-ci leur en demandent avant de se faire servir:Là ,c’est dommage,entre nous !!!En l’espèce,pourquoi taper les portes parce qu’on y a pas accès(salle pleine) ?
    Je reste convaincu que cela ne vient pas de L’ANEB et qu’elle trouvera la solution qu’il sied pour emmener ces autorités §§§ !! à prendre au sérieux les problèmes du campus !!Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:41, par le pandoreau En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    LAT a eu le courage de rencontrer les profs et les étudiants. En ma connaissance c’est une première pour ce régime. Obama, ADO, Yayi,Hillary et bien d’autres le font chez eux ou en visite à l’étranger. Sauf erreur de ma part celui qui a fait de LAT son premier ministre n’a pas encore pu le faire et pourtant il le peut. Ancien révolutionnaire, il sait mener un débat avec le milieu estudiantin et peut dire pourquoi la situation est ainsi. C’est la mondialisation, ceux qui sont capables de distiller un meilleur savoir aux étudiants sont déjà partis voir ailleurs, beaucoup pour plus de considération que pour le gombo. Mener une enquête dans nos centres de recherches et vous verrez.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:41, par kbk En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Chèr PM, je veux juste attirer votre attention. Lorsque vous dites « J’irai voir les étudiants même s’ils vont me couper la tête ». Ce ne sont pas des propos à tenir.
    Quelqu’un un jour lors de la présentation des vœux à l’amphi B de l’université de Ouagadougou tenait les propos suivants "Chèr(e)s étudiantes et étudiants, le jour où vous serez en grève, ne venez pas me chercher car il n’y aura pas de combat, faute de combattant". Cette personne a été remplacée à la suite d’un conseil de ministre qui s’est tenu la veille d’une marche. Et lorsque les gréviste sont arrivés, il y avait personne car cette dernière avait été virée.

    Les étudiants étaient loin de vouloir couper votre tête mais vous avez pris la clé des champs.
    Je pense honnêtement que pour résoudre les problèmes des étudiants, vous n’avez pas besoin de vous déplacer sur le campus. Vous voulez rencontrer les étudiants, c’est une bonne chose mais sachez que ces derniers ot une plateforme déposée depuis longtemps. Est ce que dans votre discours, une seule ligne tient compte de cette plate-forme ? Vous avez bien dit le temple du savoir. Ce n’est pas le lieu où vous pouvez influencer facilement par les propos. C’est le concret qu’il faut. Après cette visite écourtée, pensez vous à une autre visite ?
    A toutes les autorités des universités, et cela se constate dans tout le pays, lorsqu’il y a une viste d’une autorité, nous constatons que vous passez le temps à cacher la vérité, la situation réelle. Je citerai comme exemple, le nivellement des voies au sein du campus, le renouvellement de la peinture de certains bâtiments .... Pourquoi ce camouflage ? Il faut laisser les autorités voir les réalités, c’est à la suite qu’elles prendront les bonnes décisions.
    Chèr PM, merci pour votre engagement à résoudre les problèmes dans l’enseignement supérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 09:49, par Watt Bass En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    il est bien de feliciter les étudiants de Ouaga pour leur réaction juste face au premier responsable de l’executif.je profite noter qu’il y a 1 an le CUPD a été créé mais jusqu’à present ses étudiants n’ont pas le minimum vital à savoir le RU,la cité....pour céla ils ont entrepris des démarches de lutte après 3 mois de dialogue en passant par le chager de mission du centre,le directeur régional du ministère de tutel et tout dernièrement le gouverneur ,tous attestant de rende compte à qui de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 10:09, par Thomas En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Comment les étudiants ont ils pu déjouer les renseignements généraux des services de sécurité du premier ministère ? En pareille situation, lesdits services devraient pouvoir prevenir et au besoin empêcher le déplacement du premier ministre à l’U O.

    Etudiants vous aussi arrêtez ! faites molo molo, et finissez vos études . Nous avons tous passé par le campus de Ouagadougou. OK ? Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 10:27, par boumsoba En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    LAT,tu recolte la tempète du vent semé par le système.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 10:27 En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Bravo aux étudiants ! Il fallait voir les images sur BF1 ! Si le ridicule pouvait tuer.
    Quant on dit que le Burkina n’est pas gouverné, on dit que je suis aigri, voila !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 10:51, par Le frimeur En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Reniement du premier ministre. Les étudiants ont renier le premier ministre, ils ont bien fait

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 11:28, par FASOPANGA En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    J’ai été membre de l’ANEB ; on a réagit violenment quand il le fallait, mais cette fois ci je ne suis pas d’accord avec la réaction des étudiants. Même s’il est vrai que plusieurs fois il y’a eu des promesses non tenues, les étudiants devaient finir la rencontre, accepter ou refuser les propositions du PM, se donner une échéance pour analyse de la situation au cas où il n’ya pas convergence des points de vue. Après cela, s’ils se rendent compte que le PM afait tout ce tralala pour amuser la galerie, on fait une grève étincellante pour le rappeler à l’ordre ! Je suis d’accord avec ceux qui disent que les dirigeants ont sacrifié l’éducation mais on ne va pas passer toute notre vie à regarder en arrière et refuter tout projet d’amélioration sous prétexte que les prédécesseurs sont des menteurs ou que leurs enfants sont à l’extérieur !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 12:04, par cheicklamenace En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    bonjour je suis aussi étudiant mais franchement les gars je préconise le dialogue en tant que bon Burkinabé. aussi je viens de voir que le Burkina occupe la 184iem place mondiale en classement IDH. c’est juste une HONTE pour un Burkina qui se veut émergeant. je préconise l’enseignement public primaire gratuit et obligatoire pour tous objectif taux alphabétisation 100% dans les 20 prochaine année... alpha100 ! alpha100 ! alpha100 yes we can

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 12:42, par wendmi En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    fallait-il s’exprimer de la sorte ? L’histoire nous enseignera toujours.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 16:07, par DUBONHEUR En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      Nous tous on a été étudiant, on est toujours informé de la situation de nos petits frères à l’UO. Une chose est sûr, le burkinabé conscient doit se rendre compte que la violence n’a jamais rien résolu dans ce monde. Réfléchissons a tous nos actes. Je me rappelle bien qu’un journaliste avait demandé au premier ministre qu’il avait promit de passer a l’UO mais ne l’a pas fait. Il a répondu qu’il le ferrait et il l’a fait. On aurait pu prendre la parole et lui dire combien de fois on est desolé de ce qui arrive a l’UO que de lui jeter les pierres.Peu-être au programme un sketch très poignant pour illustrer les vécus des étudiants auraient un effet positif sur sa personnalité que les pierres. Tertus a été au campus même s’il n’a pas fait un discourt pareil, il a au moins eu le courage d’annoncer la realité des faits. Bon courage au peuple du Faso !

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 16:09, par dggh En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      sè bien fè pour nos autorités qi n st la q flaté le peuple a tt temp et pdt les elections ils ns mettent en conflits surtt cet fameux cdp

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2013 à 18:01, par gnama En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

      Vraiment il faut que le gouvernement revoit dans trois (3) ministères ça ne va pas du tout : l’éducation,santé et économie. A la grâce de dieu voyez sinon le pays va prendre feu un jour. Ces 3 ministères sont pouris de la tête jusqu’à la queue.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 14:59, par 007 En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Moi je pense sincèrement que ce n’était pas le moment pour éffectuer cette visite car elle n’apporte aucune solution et pire elle n’a fait que rmonter les étudiants contre le gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 15:48, par zemosse En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    il y a des présidents visionnaires autour de nous : Alassanne Ouattara a renové les universités de son pays à plus de 100 milliard de fr ; il ya une semaine ,en visite au Benin,il a offert un amphi de 400 millions de fr à l’université calavi ;le Président yayi Boni est le chouchou des universitaires béninois car il a revolutionné la carrière des enseignants et équippé les labo de recherche ; le président nigérien a révalorisé la fonction enseignante ;le président Idris Débi du Tchad a offert un amphi de 1000 places à l’université Calavi du Bénin ;Tous les pays qui sont developpés ou qui aspirent à l’émergence ont mis ou mettent un accent particulier et conséquant sur l’education et l’enseignement de ses enfants

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 16:12, par Sahoudien En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Le premier ministre doit se poser enormema de question sr son accueil au cmpus. Qu ai je fais pr etr victime de cette haine ? Que dois je faire pr etre accueillir prochainema au campus en hero ? SeuLes les reponses pratiques a ces questions lui reconcilliera avc la communaute universitaire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 17:34, par ex etudiante de luo maintenant au Canada En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    beaucoup me font rire en disant quon est tous passé par la.
    vous pensez que luo dil ya 20ans est le meme d’aujourdui ?
    Le nombre d’étudiants croissant ya til eu les amphi les professeurs et le materiel technique qui vont avec ?NON
    Les etudiants viennent au campus avec leur banc et sasseyent meme dehors pour suivre les cours.est ce normal ?
    Le LMD on y a injecté des milliard pour sa bonne instauration mais on voit rien.où sont passés ces milliard ?
    Comment peut on se developper dans ces conditions ?
    Le developpement dun pays se fait toujours par son systeme EDUCATIF et son systeme de SANTÉ.
    Regarder la plupart des pays devellopés ou ils sont a ces niveaux(japon usa belgique canada afrique du sud....)
    Le burkina sera toujours en arrière parce que les gens sont divisés.si vous, parents délèves chomeurs commerçant travailleurs ne vous unissez pas dune meme voix pour que vos enfants ne soient plus sacrifiés au profit dun clan qui bouffe vos milliard ,le burkina sera toujours 187eme et meme plus bas.
    Aucun du gouvernement en passant par les DG De ministère na son enfant a luo.si les etudiants ont réagi ainsi cest quon cest trop foutu deux et de leur parents donc de tout le peuple burkinabé qui regarde faire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 19:26, par ex etudiante de luo maintenant au Canada En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    beaucoup me font rire en disant quon est tous passé par la.
    vous pensez que luo dil ya 20ans est le meme d’aujourdui ?
    Le nombre d’étudiants croissant ya til eu les amphi les proffesseurs et le materiel technique qui vont avec ?NON
    Les etudiants viennent au campus avec leur banc et sasseyent meme dehors pour suivre les cours.est ce normal ?
    Le LMD on y a injecté des milliard pour sa bonne instauration mais on voit rien.où sont passés ces milliard ?
    Comment peut on se developper dans ces conditions ?
    Le developpement dun pays se fait toujours par son systeme EDUCATIF et son systeme de SANTÉ.
    Regarder la plupart des pays devellopés ou ils sont a ces niveaux(japon usa belgique afrique du sud....)
    Le burkina sera toujours en arrière parce que les gens sont divisés.si vous, parents délèves chomeurs commerçant travailleurs ne vous unissez pas dune meme voix pour que vos enfants ne soient plus sacrifiés au profit dun clan qui bouffe vos milliard ,le burkina sera toujours 187eme et meme plus bas.
    Aucun du gouvernement en passant par les DG De ministère na son enfant a luo.si les etudiants ont réagi ainsi cest quon cest trop foutu deux et de leur parents donc de tout le peuple burkinabé qui regarde faire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 00:43, par De pecto En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    La présence du PM sur le campus n’était pas necessaire car les problèmes de l’UO sont connus et il ne demande plus que de la volonté politique et des vraies solutions sans faux fuyants et non de la communication politique

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2013 à 10:10, par Yes we can En réponse à : Université de Ouagadougou : Une visite sous haute tension pour le Premier ministre Tiao

    Très drôle et frustrant tout ça.
    Une chose m’a traversé la tête, si les étudiants se croient meilleur lanceur de pierre que l’on leur organise un concourt avec à cette discipline cela pourrait inspirer les JO.
    Dans le monde actuel, la violence ne résout rien sinon que détruire.
    Vive la révolution intellectuelle !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Luc Adolphe TIAO à la MACO
Discours de Tiao sur la situation de la nation : Des citoyens attendent davantage du gouvernement
Discours sur la situation de la nation : Luc Adolphe Tiao entre félicitations et remise en cause de légitimité
Discours sur la situation de la nation du Premier ministre Luc Adolphe TIAO du 3 avril 2014
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (2/2)
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (1/2)
Luc Adolphe Tiao : « Le vrai problème au Burkina c’est que nous n’avons pas de vraies entreprises performantes, capables de réaliser des travaux de grande échelle et de grande qualité ».
TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité
ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres
Discours sur la situation de la Nation : Luc Adolphe Tiao note d’appréciables performances engrangées en 2012
Discours sur la Situation de la nation en 2012 selon Luc Adolphe TIAO : L’intégralité du document
Communiqué de presse : Luc Adolphe Tiao attendu à l’Assemblée nationale le 4 avril 2013 pour la présentation de la situation de la Nation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés