Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Côte d’Ivoire : Le Front Populaire Ivoirien chez Badini

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • mardi 27 septembre 2011 à 14h45min

Le Représentant spécial du Facilitateur du Dialogue direct inter ivoirien, monsieur Boureima Badini a reçu en audience, le lundi 26 septembre 2011 à Abidjan, la direction intérimaire du Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo. Monsieur Badini et les responsables du FPI ont échangé sur la situation sociopolitique, marquée par la suspension des activités du parti au sein de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et son refus de prendre part aux prochaines élections législatives.

Tout en s’inscrivant dans la dynamique du processus de réconciliation nationale en cours, la direction intérimaire du Front populaire Ivoirien, conduite par son président Miaka Ouretto, a exposé au Représentant spécial du Facilitateur les préoccupations majeures du parti.

Le FPI, selon ses dirigeants, réitère sa foi dans l’Accord Politique de Ouagadougou en dehors duquel il n’y a pas, selon eux, de consensus pour une véritable réconciliation. La direction intérimaire estime qu’il faut revenir au fondamentaux de cet accord qui constitue une bonne référence ayant donné espoir à tous les ivoiriens. En effet le comité de direction intérimaire du FPI réuni en début septembre avait fait deux recommandations dans ce sens. La première précise qu’ « au plan sécuritaire, le seul cadre consensuel de la nouvelle armée demeure l’Accord Politique de Ouagadougou. Il urge de réactiver le Cadre Permanent de Concertation (CPC) afin d’évaluer les mesures idoines à prendre ».

Dans la seconde recommandation, le comité central réaffirme que « l’APO étant toujours en vigueur, le mandat du facilitateur et de son représentant court toujours. Il convient donc d’inscrire la réunification, la conceptualisation et la mise en place de la nouvelle armée dans le cadre strict de cet accord ».

Le Président intérimaire du FPI a également expliqué au Représentant Spécial du Facilitateur les raisons qui ont conduit le parti à prendre certaines décisions, notamment le retrait des représentants du parti de la Commission Electorale Indépendante et sa non participation aux futures élections législatives prévues pour se tenir avant la fin de cette année.

Le FPI conditionne sa participation aux élections législatives à venir et le retour de ses représentants au sein de la CEI à la satisfaction des préalables qu’il pose à savoir : la libération des ses responsables actuellement en prison, la recomposition de la CEI, la sécurité de ses militants et le retour au pays de ceux qui sont en exil.

En réponse à leurs préoccupations, le Représentant Spécial du Facilitateur leur a demandé de privilégier le dialogue et la concertation avec les nouvelles autorités pour la réconciliation et la reconstruction de la Côte d’Ivoire. Il a réaffirmé la disponibilité de la Facilitation à accompagner les acteurs politiques et tous les ivoiriens, afin de sortir définitivement la Côte d’Ivoire de la crise. Il a de ce fait pris l’engagement ferme de jouer pleinement le rôle qui est le sien dans le processus en cours.

A l’issue de l’audience, le président par intérim a remis au Représentant spécial du Facilitateur, le mémorandum du FPI, relatif à la sortie de la crise militaro-politique.
Notons que le Président Alassane Ouattara, de retour de son séjour aux USA a déclaré qu’il recevra bientôt la direction du Front Populaire Ivoirien.

Outre le président par intérim du Parti, monsieur Miaka Ouretto, la délégation était composée des députés Douati Alphonse, Dano Djédjé Sébastien, Marie Odette Lorouyon, et Amani N’guessan.

Jean-Baptiste Ilboudo
à Abidjan

Vos commentaires

  • Le 28 septembre 2011 à 00:04 En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Front Populaire Ivoirien chez Badini

    Oh, la Côte d’ivoire n’est pas au Burkina, tout comme Agades ! le FPI a peut-être bien des comptes à régler avec Blaise et son équipe ! ils vous ont trahi ? Mais non ! Merci Dieu...! Quoi ??? Hum !!! Une photo sur Abidjan.net entre le premier et le second tour des présidentielles 2010 en CI n’a pas manqué d’attirer l’attention et interpeller plus d’une personne éprise de paix pour ce pays , la CI, et la sous région, quant à la facilitation du Dialogue direct inter ivoirien : Blaise mettant la main de Gbagbo dans celle de Sorro. Si vous avez l’occasion de revoir cette photo, regarder les gestes et les mines...c’est bouleversant, déconcertant !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2011 à 11:05, par un frère En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Front Populaire Ivoirien chez Badini

    Vivement le retour d’une paix véritable en côte d’ivoire.
    Nos frères ivoiriens n’ont que trop souffert.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2011 à 11:09, par Sanou. En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Front Populaire Ivoirien chez Badini

    Les elections etant terminées en cote d’Ivoire, alors la mission de facilitation doit egalement s achever. Actuiellement c’edt une facilitateur entre qui et qui ? Le Burkina risque d’outre passer sa mission en maintenant cette mission qui n a plus de sens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2011 à 19:15, par mackiavel En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Front Populaire Ivoirien chez Badini

    L’attitude du FPI est ridicule. Ce sont eux-mêmes qui ont expulsé le cabinet de facilitateur et aujourd’hui ils ont recourt à ceux qui étaient indésirables en CI.
    Dieu est grand.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2011 à 20:25 En réponse à : Côte d’Ivoire : Le Front Populaire Ivoirien chez Badini

    Ah Bon ! Encore eux ?

    Vraiment la politique est compliquée et d’une complication qui donne le tournis. Renié et humilié hier par ceux-ci qui se retournent encore vers le Burkina ? C’est difficile à comprendre.

    Qu’ils retournent discuter avec Blé Goudé et ses ouailles d’hier qui étaient près et disposés à jeter des "tomates pourries" à Blaise Compaoré si celui-ci foulait le sol ivoirien, avant de venir voir le Représentant de Blaise Compaoré dans cette Affaire.

    Qu’ils aient un peu plus de discernement ? Qu’ils s’alignent avec le Régime Ivoirien en place et mise en place par les ivoiriens pour solutionner leurs problèmes.

    Vous savez, "on ne saurait exiger du propriétaire d’une natte, l’occupation de la plus grande superficie pour le laisser dormir à terre". Que ces gentilles personnes aient plus de discernement. C’est humain et plus honnête.

    Ah ! Politique, si tu nous tiens.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés