Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • • mardi 7 décembre 2010 à 01h56min

C’est le « syndrome Tandja ». La volonté de faire un mandat de trop ; et de penser, à tort, s’en être donné les moyens. Faute de les avoir, il faudra s’adonner à toutes les compromissions et remettre, du même coup, en question la finalité annoncée de ce « dernier » mandat.

Mamadou Tandja, ex-président de la République du Niger, avait fait dix ans et cela s’était plutôt bien passé. Sauf que le deuxième mandat présidentiel, qui devait être le dernier, avait largement profité du basculement de la croissance « mondialisée » de la sphère occidentale à la sphère « émergente », notamment asiatique. Le Niger devenait un pôle d’attraction et ceux qui étaient appelés à quitter le pouvoir trouvaient injuste qu’ayant « bouffé du sable » pendant dix ans, ils allaient laisser à d’autres l’opportunité de croquer à belles dents dans les commissions contractuelles. Tandja, qui n’est pas un imbécile même si son comportement laisse penser le contraire, après avoir tergiversé, se rendra aux arguments de ceux qui, ayant déjà pas mal grignoté, s’étaient ouvert l’appétit. Il trouvera des arguments foireux pour se convaincre qu’il était l’homme qu’il fallait à la place qu’il fallait.

Le « peuple » voulait qu’il en soit ainsi ; et puis il devait aller, expliquait-il, au-delà de son mandat pour mener à bonne fin les projets entrepris. Jean de La Fontaine, qui ne connaissait pas l’Afrique mais maîtrisait parfaitement « l’esprit de cour », l’avait déjà dit : « Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». Si, au XVIIème siècle, le « corbeau » s’était fait piquer son fromage par le « renard », ce sont désormais les chefs d’Etat en place qui perdent leur job. « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise » disait-on, déjà, au XIIIème siècle !

Tandja, qui pensait avoir l’éternité devant lui dès lors qu’il s’était fait attribuer un « rab » de trois ans, va bientôt célébrer le premier anniversaire de sa chute. Quant à Gbagbo, il mesure aujourd’hui l’immensité de la tâche qui l’attend : il s’ancre au pouvoir envers et contre tous et affronte une communauté africaine et une communauté internationale qui ne manquent pas (même si elles sont mal placées pour cela) de le traiter de « voyou » ; il cède aux pressions extérieures et intérieures et devra accepter non seulement sa défaite électorale mais également l’échec de son « putsch » post-électoral. Comme le remarquait « son » président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N’Dré (mais à l’encontre d’un « opposant » - cf. LDD Spécial Week-End 0465/Samedi 4-dimanche 5 décembre 2010) : « S’il avait encore de la fierté et de la dignité, il se serait pendu ».

Tandja, qui avait subodoré que sa décision de tripatouiller la Constitution serait mal perçue par ceux qui étaient tentés de le faire mais ne l’osaient pas, avait pris les devants vis-à-vis des organisations continentales. Il avait annoncé, d’emblée, qu’il était prêt à tout « envoyer paître », UEMOA comme Cédéao, pour aller se jeter dans les bras d’autres « organisations » qui, pour n’être pas « intégrantes » n’en étaient pas moins « contribuantes ». Chacun avait perçu que c’était du côte des puissances émergentes asiatiques que l’homme de Niamey irait chercher son « intégration » dans la « mondialisation ». Gbagbo, aujourd’hui, tient le même langage, sautant à pieds joints toute la journée en criant « souveraineté, souveraineté, souveraineté ».

Sauf que Gbagbo, comme Tandja, a oublié que la souveraineté de l’Etat est aussi un attribut du peuple. Il est vrai que, pour l’un comme pour l’autre, « peuple » est un mot que l’on emploie dans les discours et que l’on remise dès qu’ils sont terminés. Qui se souvient que le mercredi 29 mai 2002, Gbagbo, interviewé par Lanciné Fofana pour la première chaîne de la RTI, avait déclaré : « Les Ivoiriens sont comme les gens qui veulent du beurre, mais qui ne veulent pas qu’on trait la vache. Or, vraiment, c’est avec le lait de la vache qu’on fait le beurre […] Nous sommes devenus indépendants et nous sommes restés indigents dans la tête » ? O.K ! Sauf que les Ivoiriens en ont marre d’être pris pour des vaches bonnes à traire (pour que les autres se goinfrent de beurre). Quant aux Nigériens, ils en avaient marre de se faire traire toujours par le même bonhomme qui, en plus, les prenait pour des… moutons ! C’est là trop de mépris pour la population ; que ces « populistes », ces présidents « j’y suis, j’y reste », leur font, en plus, payer cher. L’armée est au pouvoir à Niamey et le chaos à Abidjan.

Il n’est plus un peuple, en Afrique, qui peut croire que la démocratie sort des urnes. Et que les institutions républicaines visent à la sauvegarder et/ou à la promouvoir. Si elle émerge, même imparfaitement, c’est le résultat d’un mouvement d’ensemble, un rapport de forces entre la classe politique et la « société civile » ; et, surtout, la reconnaissance d’une histoire et d’une culture communes. Les leaders politiques pensent être plus matures que les peuples ; ils se trompent : ils ne font même plus illusion et l’intérêt qu’ils suscitent ne va pas au-delà de l’intérêt (immédiat) qu’ils procurent. Plus de 80 % des Ivoiriens ont choisi d’élire leur candidat à l’occasion de cette présidentielle 2010 ; le taux a été moindre au deuxième tour mais pourtant exceptionnel. Cette seule présidentielle « ouverte » depuis l’indépendance était l’occasion de réconcilier les Ivoiriens autour d’une opération électorale sans enjeu dramatique. Après tout, Gbagbo avait présidé le pays pendant dix ans après avoir été « mal élu » en 2000 et n’avoir plus organisé d’élections par la suite. Pas de quoi crier au voleur !

C’était aussi l’occasion de réconcilier la Côte d’Ivoire avec la région. La politique d’exclusion organisée par Gbagbo, avec la complicité de Robert Gueï d’abord, puis « solo » ensuite, a été un traumatisme en Afrique de l’Ouest où la circulation des personnes a toujours été un acquis. Même au temps de l’AOF. L’organisation de la présidentielle 2010 a été une formidable espérance. D’autant plus forte que, dans le même temps, la présidentielle burkinabè ne suscitait aucun intérêt politique ni même social et que, en Guinée (dont l’histoire n’est pas comparable à celle de la Côte d’Ivoire), Cellou Dalein Diallo, pourtant largement en tête au premier tour, avait accepté que son challenger, Alpha Condé, soit désigné vainqueur du second.
« Comportement responsable » à Conakry (selon Saïd Djinnit, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest).

On pouvait penser que l’Afrique de l’Ouest, qui avait viré Tandja, réitéré sa confiance à Blaise Compaoré, accepté l’inacceptable en Guinée (il reste à démontrer que Condé n’est pas l’otage des militaires et des « mafieux ») et que l’impensable puisse enfin être pensé en Côte d’Ivoire (l’organisation d’une présidentielle avec, au second tour, une confrontation Gbagbo-Ouattara), laissait espérer que, cinquante ans après les indépendances, l’Afrique de l’Ouest allait inaugurer une nouvelle ère de renforcement de la solidarité économique et sociale régionale. Gbagbo vient d’anéantir cette espérance. C’est, une fois encore, l’exclusion qui est à l’ordre du jour ; non pas seulement l’exclusion des « porteurs de boubou », mais celle de l’UEMOA, de la Cédéao, de l’Union africaine.

Dans cette opération, les Ivoiriens sont les perdants et la sous-région n’y gagne rien, bien au contraire. Le monde « occidental » se gausse de « la farce ivoirienne » (Le Monde daté du mardi 7 décembre 2010) et les « puissances mafieuses » font déjà la queue au palais présidentiel : contrats contre soutien, le grand marchandage est commencé. Entre Gbagbo, le « patriote », et Ouattara, « l’interlope » (selon Laurent « j’y suis, j’y reste »), nul ne sait qui va l’emporter. Une seule certitude : l’Afrique a d’ores et déjà perdu la partie ; et les Africains le peu d’illusions qui leur restaient.

Jean-Pierre BEJOT
La Dépêche Diplomatique

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2010 à 22:31 En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Bel article surtout à sa conclusion. Je pense que c’est là les dirigeants africains et surtout de la CEDEAO devraient au moins une fois être courageux et demander à Gbagbo de partir sans conditions : l’exple des îles des Comores devraient être réédité dans ce cas ivoiriens. Et cela relève de la responsabilité directes de la CEDEAO afin de ne pas ouvrir la Côte-d’ivoire et l’Afrique de l’ouest au marchandage. Plus la crise va perdurer un bout de temps, plus aussi bien Ouattara ou de Gbagbo feront allégeance à ce marchandage. C’est la Côte-d’ivoire qui perd mais aussi la CEDEAO

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2010 à 11:06 En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

      son ex.CHOI n’est pas un vulgaire fonctionnaire

      le coup d’état electoral que gbagbo vient de faire doit être severement punit. que les pro-gbagbo arrêtent de dire que la france ou la communauté internationale veut nous imposer notre président c’est les ivoiriens qui ont choisi leur président démocratiquement.il doit partir sans conditions.que la communauté sache que c’est la mascarade pure que des élécteurs ont été empêché dans les zones ex.rebellion.au contraire dans certaines localités comme sinfra,bayota ou les autres électeurs considérés comme pro-alassane ou du moins rhdp ont été empêché de voter.qu’il ne s’accroche pas au pouvoir qu’il reconnaisse sa défaite par les urnes.vous avez empêché la cei de donner les vrais résultat tout le monde entier a vu ça.monsieur CHOI n’est pas un vulgaire fonctionaire. merci

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2010 à 23:22 En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Vous limitez les cibles de Gbagbo en n’omettant tous ceux qui denoncent sa folie : entre autres les Nations Unies, l’Union Europeenne, et les particuliers de tout bord qui ont osé dire qu’il a perdu les elections.
    Ceux qui font la queue devant Gbagbo pour le soutenir sont les memes : ce sera du genre amitié "tel pays" et la Cote d’Ivoire soutenu par un lobbying mafieux et des montages et mensonges d tout genre (avec à l’appui passeport diplomatique et les gros cheques pour defendre une telle position, voiture de luxe à chaque deplacement et logés dans le meilleur hotel à Abidjan comme ceux que l’on croise Hotel Lybia à Ouaga).
    J’attend votre analyse sur la situation politique au Faso (qui ne saurait en principe pas tarder) par rapport à l’article 37 qui nous donnera votre position de journaliste independant ou aux ordres.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 09:01, par LeBurkidePuteau En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Perso, avant la tenue de l’élection je soutenais la victoire de Laurent Gbagbo.Pas besoin de m’étendre ici sur les raisons de ce soutien. Seulement ma conviction est établie que dans les urnes il a perdu et en tant que démocrate convaincu, j’estime qu’il devait reconnaître sa défaite. Et je continue de penser qu’il doit le faire d’une manière ou d’une autre au risque d’être contraint de quitter le pouvoir par la force.
    Quant aux analyses de Monsieur Bejot, j’attends effectivement qu’il aborde la question de la modification consititutionnelle qui se prépare au Burkina faso pour permettre à Blaise Compaoré de se maintenir au pouvoir. A quelques nuances près le fond de ce qui se passe en Côte d’Ivoire actuellement avec Laurent Gbagbo, n’est pas différent de ce que le pouvoir Compaoré s’apprête à perpétrer au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 10:46, par thusaya En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    très belle analyse. cependant on ne peut faire le bonheur de quelqu’un à sa place. Pour se faire une idée des souffrances du peuple ivoirien, RDV à Abidjan avec un taux monstre de chômage, une jeunesse oisive et sans avenir, une violence et un banditisme jamais égalé et en prime, une pauvreté omniprésente avec la dégradation des actifs infrastructurels construits par Feu Felix Houphouët Boigny (Paix à son âme). Le nombre de familles pouvant s’offrir un seul repas par jour dans cette côte d’ivoire autrefois qualifiée de "MIRACLE IVOIRIEN" se compte du bout des doigts et ne cesse de décroître. Que ce peuple ait accordé ne serait-ce que 40% de suffrage à Gbagbo est incompréhensible. Il leur appartient donc, en tant que seul maître de leur destin, de prendre leurs responsabilités comme l’ont fait les maliens avec Moussa Traoré. La démocratie dont jouit le Mali a été acquise de haute lutte, alors que chacun prenne ses responsabilités. Gbagbo ou Alassane, ce sera aux ivoiriens d’en décider.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 11:38, par sam En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Laissez les gens respirer !!
    Combien sont_ils les chefs d’états en Afrique à être élu de façon démocratique ? ils se comptent au bout des doigts.Chaque pays à eu son feuilleton.La différence est que dans certains pays les populations sont plus responsables que dans d’autres,et c’est ce qui crée des tensions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 13:55, par PROPOSITION CONCRETE En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    PROPOSITION CONCRETE
    bjr à tous ; tout ce qu’on dit est vrai : Gbagbo doit libérer le plancher mais quelle proposition lui faites-vous ? Il a peur de la prison à vie : filière café cacao, charnier de Yopougon, polution, Guy André Kiffer etc.
    Je propose que les médiateurs lui proposent ouvertement une immunité à vie, une retraite d’ancien président avec toutes les facilités (logé, nourri, blanchi, massé, transporté) sur le site de son choix (même si Ouaga 2000 aux côtés de Dadis Camara lui conviendrait mieux).
    Ainsi d’autres penseraient aussi à libérer le plancher (suivez mon regard).

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 14:17, par Nkoumékiegn En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Il est navrant de constater que les "journalistes" ne confrontent pas les résultats et ne croisent pas les sources d’informations. Pourquoi systématiquement pensé que le conseil constitutionnel de la RCI a pris fait et cause pour LG ? C’est vrai, les Africains on soif d’alternance. Mais à quel prix ?Pourquoi les "journalistes" font l’impasse sur le fait que la CEI est à majorité RHDP ? Que dit la loi sur les compétences de la CEI et du conseil constitutionnel ? le vote pouvait-il être transparent dans une zone ou l’État de CI n’a aucune prise ? Où le MPCI fait la loi ? Je veux bien qu’on soit candide mais pas à ce point.
    Il est quand même surprenant que le RDR accepte les données de la CEI et réfute le jugement du CC...Dura lex sed lex. De plus il n est pas dit que le juge est ou doit être juste.
    Il est important de laisser les ivoiriens trouver la solution à ce problème. Et ils vont le faire. Le temps de l’infantilisation de l’Afrique a vécu !
    La "communauté internationale" voulait une élection, elle l’a eue dans les conditions de partition du pays. A elle d’assumer. Et Obama et les autres devront aussi assumer les conséquences de leurs appels à la désobéissance. ce sont ces appels qui mettent l’huile sur le feu.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2010 à 18:19, par KANGA En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

      Mon cher Nkoumékiegn, il faut être objectif dans vos propos ; vous dites que dans la CEI, le RHDP était majoritaire, je suis d’accord avec vous ! Mais ayez l’honnêteté intellectuelle de préciser que Mr CHOI de l’ONUCI a certifié les résultats de la CEI sur la base des propres décomptes des agents de l’ONUCI sur le terrain et non des recoupages de la CEI. Alors de grâce ! Au cas où vous l’ignoriez, pour votre gouverne, vous pouvez vous adresser à la représentation du système des Nations Unis partout où elle existe dans le monde, pour que l’on vous explique au cas où vous auriez toujours du mal à comprendre. Le site internet également vous donnera toutes les informations nécessaires.
      Cordialement.

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 14:48, par Ouanaziz En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    le dernier intervenant n’ a sans doute pas tord en affirmant que c’est par peur de la prison à vie que Gbagbo s’accroche impunément au pouvoir. Cette proposition de lui accorder une immunité de juridiction à condition qu’il quitte le pouvoir n’est pas mal en soi mais le revers de la médaille est que cela risquerait d’ouvrir la porte à de nombreux abus de la part des chefs d’État africains. sachant que même s’il commettent les crimes les plus odieux pendant leur présidence il pourront eux aussi bénéficier d’une immunité à vie en menaçant tout simplement de s’éterniser au pouvoir comme veut le faire Gbagbo maintenant, ces derniers ne se donneront aucun mal pour assurer le respect des droits et principes fondamentaux de l’Homme.
    "Chaque citoyen est responsable de ses actes et nos dirigeants n’en font pas exception" pour paraphraser l’artiste musicien Burkinabè Smockey dans "à qui profite le crime" donc que nos dirigeants sachent que le passé nous rattrapent toujours et qu’ils ne pourront éternellement se soustraire à la justice des Hommes et même s’il arrivait qu’ils y arrivent la justice divine se chargera de leur faire payer toutes ces ignominies qu’ils infligent aux peuples africains car Dieu déclare dans la bible "à moi la vengeance et la rétribution".
    La situation en Cote d’Ivoire est vraiment désespérant mais que pouvons nous faire sinon prier pour que Dieu mette l’amour pour le peuple ivoirien dans le cœur de ses dirigeants car il est évident que si ces acteurs politiques ivoiriens aimaient réellement ce peuple, ils ne feront pas prévaloir leurs intérêts individuels et égoïstes sur la sureté nationale.
    Que Dieu bénisse l’Afrique en général et la Cote d’Ivoire en particulier

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 16:15 En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Quelles resolutions sortiront du fameux sommet de la cedeao ? La loi sous regionale a t-elle des moyens de pression ? Il ne reste que des solutions militaires pour déloger Gbagbo. "Les bonnes lois ne servent à rien si les armes ne sont pas suffisamment disuasives" disait Nicolas Machiavel.
    La solution politique du Zimbaboe ou du Kenya ne saurait faire jurisprudence en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2010 à 19:26, par coulbyadams En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    C’est dommage que vos analyses soient truffées de nombresuses contrevérités. Ca se voit que vous ne connaissez pas bien son Excellence Laurent Gbagbo, et la vraie situation de la Cote d’Ivoire. Je vous le concède cependant parce que vous ne pouvez qu’avoir cette vision tronquée puisque << tétant éternellement aux mamelons >> des anciennes colonies notamment la France.Souffrez cependant de voir son excellence Gbagbo Laurent encore réélu Président de la Cote d’Ivoire.Le peuple Ivoirien l’a choisi n’ont pas bourrage des urnes comme l’autre voudrait le faire. La cour constitutionnel l’a proclamée et nul ne pourrait aller contre. Il est a la fois le président légitime et légal.L’électorat national Ivoirien le reconnait. Lui connait les lois et les procédures. C’est pourquoi il n’a pas choisi la voie de la fraude qui s’est avéré très préjudiciable a l’autre. Les Ivoiriens de part ma voix sont prêts a communier avec toute les nations en défendant la souveraineté de leur État qu’il ne sauraient négocier.

    Coulibaly Penanawelefa Adams

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 09:18, par hamed k En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Pathétique a lire tous ces africains qui donne raison aux occidentaux pfff c’est pas possible ! Gbagbo a gauche , Gbagbo a droite. Chacun vient parler parce qu’il faut parler.

    1- Gbagbo a été élu, le CC a tranché. un point un trait.
    2- CEI est loin de donner les résultats définitif de cette élection en C.I
    3- Le résultat des élections 2010 en cote d’ivoire est similaire a celui des élections de 2000 entre Al Goore et BUSH, qu’Obama prenne la peine de scruter dans ses archives.
    4- 8 ans de guerre en côte d’ivoire, vous qui parlé pour ne rien dire là, qu’avez vous dit quand la côte d’ivoire avait été attaquée ? les responsables sont là et vous osez parler TPI, d’exil...de peur d’être jugé,pfff comme ci c’est lui qui a porté les armes pour s’attaquer lui même ? qu’avait fait l’ONU, LA CEDEAO,LA FRANCE, LES USA ? qui aujourd’hui sanctionne un président légal vis a vis de la constitution de son propre pays ! WANDERFUL !!
    5- ONU, organisation hypocrite, qui prend position quand elle a des intérêts, demandez vous pourquoi les rebelles n’ont pas déposés les armes pourtant une des conditions importante de l’APO (Accord politique de Ouaga) ? pourquoi ? pouvez vous répondre a cette question ?
    6-Pourquoi on ne vous dit pas aussi que le FPI a toujours été contre une élection avec le nord du pays sous contrôle rebelle ?
    6- Que gbagbo ait tord ou raison, je sait pertinemment que les pressions faite sur lui ne sont que partisane. Il dit des vérité qui énerve plus d’un, il dérange voila.

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2010 à 18:57, par Lui En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

      je suis d’accord avec vous c’est vraiment pathétique,
      Laissez le cas des USA, eux ont proclamé les résultats avant le recompte, en CI : mascarade devant la presse mondiale : le CC dit : hors délai, d’accord mais pourquoi le hors délai du 1er tour n’a pas posé problème ? OK , c’est pas grave avançons, la CEI écartée, il faut analyser les recours, le CC avait 7 jours pour analyser les 20000 pv : ils l’ont fait fissa en 24 h à combien ? Pourquoi purement et simplement suprimer l’expression du vote de 600000 ivoiriens sous pretexe que des irrégularités locales existent dans les 7 départements et quelles ont également existé dans d autres localités pro LMP ? Pourquoi ne pas reprendre le vote ou alors analyser par preuve là ou il ya problème ?
      Vous savez je suis le premier a soutenir Gbagbo lorsqu’il ya défense des intérêts africains contre les rapaces en tout genre ayant des vues sur l’Afrique : il dit des choses vraies et ne me dérange pas du tout, pourquoi ? Mais lorsqu’il ya manipulation, il ya manipulation et les autres en face ne sont pas cons !
      Le développement commence par le respect des règles et le respect du peuple, pas le respect de règles dans la manipulation ! Avançons les gars ,il ne suffit pas de suivre des règles, il faut suivre de bonnes règles sinon on a ce qui se passe, sur ce, éclairons nos esprits et élevons le débat !

      Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 13:32, par Rachou En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    au fait je suis d’accord avec vs que ceux qui tuent soient condamnés. et si la justice que vs préconisez est ’légale’ commencez par tuer votre président assassin de Sankara.
    En ce qui concerne la CI (pays que j’adore)vos prophéties de fils de Satan ne se réaliseront point. Certes il y aura la guerre mais entre les rebelles (venus armés du BF) et l’armée de CI.la bataille sera rude mais la victoire ns appartiendra. En cela j’ai foi.
    au fait, ADO sera un bon président pour vs avec son carnet d’adresse impressionnant( de mafieux et vendeurs d’armes) et ses milliards imaginaires. Je crois qu’en 1 an le BF sera plus développé que la France.Complexés, va !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2010 à 23:48, par l’homme noire En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    mais je croix que vous ici ,vous parler pour rien dire l’onu,france,etas unis,cedeao,fmi,uemoa qu’iul vienne prendre GBAGBO et il veront ce qui’s’abbatra sur eux .GBAGBO 1000 tomberont a ta gauche 1000 a ta droite tu vaincra laisse les parler on ne prend pas le pouvoire avec las armes on s’en fou des soutien etranger d’allassan ouattara il peu bien allez gerer le burkina avec sa et la cei ne se tgrouve pas l’ahotel du golf et je suis desoler de le dire mais l’onu ne certifi pas les resultats provisoires non plus et ils et ils n’ont aucun droit de proclammer les resultats d’une election OBAMA as des problemme avec l’amerique qu’il les regle car le taux de chomage est tres graves labas qu’il ne se foute pas de nous sarko lui qu’il gere son problemem a vec la retraite en france voila
    gbagbo nous te soutenons ils parlent qu’ils reagissent et veront bien il n’ont pas seul le monopole de la violence

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2010 à 01:24 En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Monsieur rachou je vois vraiment a quel point vous etes frustré et aigri, mais de la, a tenir de tels propos c’est ignoble...que croyez vous ? que le Burkina Faso veut profiter de la situation ? c’est votre point de vue mais je pense qu’il est d’une telle bassesse que je ne peux décrire...je sais pas d’ou vous tenez vos informations mais arretez de dire du n’importe si vous n’avez rien a dire et fermez la, ca sera mieux pour tout le monde
    mais c’est incroyable , pendant que les burkinabé compatissent et prient pour que la situation s’arrange de tels personnages : honteux dégoutants (c’est meme pas suffisant pour vous qualifier car vous n’en valez vraiment pas la peine) vocifèrent des infamies pareilles.
    Aucune contribution censée a aider la CI a sortir de cette situation n’esseyez donc pas de rejetter la faute sur le Burkina Faso juste pour attiser une certaine haine. mais vous qu’est-ce que vous croyez que vous faites ? votre cerveau n’a-t-il qu’un émisphère ?De plus vous pouvez continuer à vous voiler la face, n’importe quelle excuse aurait été la bonne....
    COURAGE AU PEUPLE IVOIRIEN et que le verdict des urnes soit respecté...

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2010 à 02:55 En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Vous dites n’importe quoi et vous donnez de fausses informations. Dramane n’est pas le président de la cote d’ivoire et par conséquent n’a droit de signature. Donc votre histoire de BCEAO, BAD, FMI, est nulle car les choses ne fonctionnent pas facilement comme vous le dites. Quand le président de la république fait un courrier important il y appose le sceau de la cote d’ivoire qui fait partie des armoiries de la république. ADO n’en dispose pas donc tous ses soi- disants courriers sont frappés de nullité. Arrêtez de bourrer l’opinion d’analphabètes qui ne veulent pas voir la réalité en face. Comment veut-on diriger la grande cote d’ivoire en se cachant dans un lieu de prostitution qu’est l’hotel du golf. D’ailleurs , il leur manque de la nourriture et des vivres ; ils vont tous périr dans leur cachette.Et puis pour diriger la cote d’ivoire , il faut faire des missions. ça ne portera pas car la cote d’ivoire a des ressources notables. Elle peut vivre sans l’aide extérieure. Et puis à cette allure , elle risque de quitter definitivement l’uemoa et là c’est les 7 autres pays qui subiront une autre dévaluation. Il pourrait avoir des émeutes au burkina, mali, senegal etc. car les prix vont flamber. Tellement vous avez de la haine pour LG vous oubliez que votre sort économique est etroitement lié à la survie de la cote d’ivoire, bande d’imbéciles. La ci est coupé en 2 mais c’est l’économie du sud qui soutient tout le pays et même l’uemoa.Et puis ce que vous oubliez c’est que DRAMANE et sa clic ne sont "emprisonnés " au même lieu à l’hotel du golf pour rien. C’est DIEU qui les y a mi. La fin pour DrAMANE est proche et il n’aura jamais l’occasion de diriger notre pays. Il est mossi et nous ne l’accepterons jamais.Dès qu’il pose ses fesses une rebellion va naitre au sud et ce sera la chienlit, un autre génocide tres meurtrier que les africains , les européens et les américains auront sur leur conscience.Au cours de cette guerre, les 5 millions de burkinabés vivant ici rentrerons au bercail à ouaga pour gonfler le taux dejà grand de chomeur. Donc arretez de faire des commentaires insensés sur LG et la cote d’ivoire.
    Sachez LG n’acceptera jamais d’aller en exil.Ce n’est pas un fuyard comme dramane qui pour un cliquetis saute les clotures pour se mettre à l’abris. Vous verrez dans si peu la communauté internatinale, l’UE , l’UA, le FMI, la BAD et les autres changeront leur langage envers LG. Soyez un peu mature les gars. DIEU n’acceptera jamais de donner le pouvoir à Dramane pcq il a fait verser trop de sang d’innocentes victimes en cote d’ivoire. LG n’est pas parfait mais n’a jamais commandité de rebellion et ce ne sont les occasions qui lui ont manqué dans la clandestinité. Nous autres ivoiriens qui vivont ici avons compris une chose:notre cette crise : est plus spirituelle que physique. C’est la guerre des sectes contre le pouvoir de DIEU.C’est la franc maçonnerie, les mormons, le marboutage, la rose croix, les pratiques diaboliques contre les chrétiens(évangéliques, catholiques...) . Les enfants de DIEU sont en priere et rien ne peut arriver au peuple de DIEU.
    Merci de me lire pour votre gouverne.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2010 à 19:31, par sidsoya En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

    Bonjour mon Ami,
    En sexprimant ainsi tu pouves vraiment que tu es un vrai "Ilvoirien" penses tu que sans la Cote divoire les autres pays de la sous région vont pas vivre ? et que deviendra ta cote divoire en ce moment ?réfléchis un peu avant de parler mais tout compte ce n’est pas de ta faute car tu réponds a ton nom. De plus si tu en crois autant a ton Boulanger ne crois pas que vous pourrez rouler les Ivoiriens conscients et non moins toute cette communauté Internationale sans laquelle ton patron Boulanger serait loin du pouvoir depuis 8 ans passés.
    Dis toi a partir ce jour que le jour que 100 soldats attitrés Burkinabés descendront en CI pour un front tu te demanderas ou se trouve tes soldats peroquets pour le pouvoir illégitime. Tu oublies que les millions de Burkinabés qui vivent en CI travaillent pour gagner leur pain sans ceux ci l’économie Ivoirienne ira très mal mème sans la guerre etant donné que les Autochtonnes coe vous autres ont remporté le championnat en PAREISSE et VIE FACILE. De plus comparer la situation de la CI a une guerre Spirituelle serait de l’illusion relis bien ta Bible de Génèse a l’Apocalypse si tu en a une pour ne pas tenfoncer davantage dans ta situation deja ALLARMANTE.
    Neanmoins ne ten fait pas Dieu veillera sur les intérèts de la CI a cause du poignet de croyants qui ont la crainte de Dieu et la tu seras situé sur le VRAI et le FAUX Président pour l’intérèt de tous ceux rèvent pour le bien de la sous-région.Bonne lecture et réflexion

    Répondre à ce message

    • Le 22 décembre 2010 à 20:37, par dedou En réponse à : Laurent Gbagbo a entrepris de flinguer l’UEMOA, la Cédéao et l’Union africaine. Au profit de quels nouveaux partenaires ?

      merci labas !!!
      ivoiriens et ami de la CI ,l’heure n’est plus au bavardage,apportons ici des réflexion concrète qui pourront éclairssir tout un chacun ,car voyez vous spirituelement ou non ,l’éternel est à l’oeuvre pour néttoyer ce pays ,qui ,par malvaillance n’a pas fait de bon choix jadis,nous payons aujourd’hui le prix du je m’enfoutisme ivoirien et de l’amusement .
      Bientot, nous tirerons une leçon de vie pour chacun et pour le reste du monde ; et desormais nous aurons un esprit de discernement et d’humilité.cher ivoirien du net gardez la foi DIEU N’OUBLI PAS C ENFANTS ,il ne fait que mettre en avant tout ceux qui seront sur la liste necrologique de notre histoire et faire naitre par la vu de ces massacres les vaillants ivoiriens vertueux cacher trop longtemps dans l’ombre du silence.VIVE LA COTE DIVOIRE ET QUE VIVENT LES IVOIRIENS !!!

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : « J’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix » dit Guillaume Soro, démissionnaire de la présidence de l’Assemblée nationale
Côte d’Ivoire : Thierry Tanoh, le joker sans frontières… politiques de la présidentielle ivoirienne
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié met fin à son union avec le parti au pouvoir
Côte d’ivoire : Des tirs entendus dans l’enceinte de la 3e région militaire de Bouaké
“Agitations” en Côte d’Ivoire : Guillaume Soro appelle à la repentance
Pourquoi et comment Guillaume K SORO peut-il devenir Président de la République sans les armes ?
La liste des membres du nouveau gouvernement ivoirien
Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan désigné vice-président de la République
Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire-Burkina : « Les relations sont excellentes », selon Alpha BARRY
Quand Guillaume Soro parle pour l’Histoire à Cyril Bensimon
Affrontements intercommunautaires de Bouna : La version des faits et l’analyse de WANEP Côte d’Ivoire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés