Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

RELOGEMENT DES SINISTRES : Les ONG s’inquiètent, le gouvernement rassure

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Inondations au Burkina • • lundi 5 octobre 2009 à 02h34min

Une délégation des Organisations non gouvernementales (ONG) internationales a eu une rencontre de concertation avec le Premier ministre, Tertius Zongo, le vendredi 2 octobre 2009 à la Primature. Les ONG, qui ont été et continuent d’être un soutien pour les victimes du sinistre du 1er septembre, ont exposé au chef du gouvernement leurs préoccupations et leurs attentes quant à l’aménagement et la gestion des futurs sites devant accueillir les sinistrés.

"Après le sinistre du 1er septembre, les ONG ont eu des inquiétudes quant à la suite à donner après la phase d’urgence. C’est la raison pour laquelle nous avons jugé utile cette rencontre avec les autorités pour pouvoir échanger." C’est la raison que Ahmed Moussa N’Game, le représentant de la délégation des ONG internationales, a donnée pour expliquer la rencontre de concertation, qui a duré deux heures d’horloge, avec le Premier ministre Tertius Zongo. Les ONG ont exposé leurs préoccupations par rapport à quelques aspects de la prise en charge des sinistrés du 1er septembre.

La première de ces inquiétudes porte sur l’aménagement des futurs sites devant accueillir les sinistrés. Moussa N’Game a expliqué au Premier ministre que les ONG intervenant dans la gestion de la crise souhaiteraient disposer "d’une stratégie globale et d’un chronogramme de relocalisation devant prendre en compte la typologie des sinistrés, leur nombre par site et la durée de leur séjour". La deuxième préoccupation, elle, est relative à la gestion des sites. Les acteurs intervenant dans l’humanitaire, c’est-à-dire dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement, etc., se disent inquiets des conditions de vie des sinistrés dont "la précarité actuelle pourrait engendrer une catastrophe sanitaire". De plus, ils désireraient une révision des arrêtés municipaux relatifs à la création des comités de gestion des sites à travers une définition claire de leurs attributions, de leur composition et de leur fonctionnement, tout en laissant une possibilité aux acteurs humanitaires qui voudraient intégrer ces comités, de le faire.

Le représentant des ONG internationales a assuré que la délégation est sortie satisfaite de cette rencontre de concertation, car Tertius Zongo a écarté toute ride soucieuse sur leur visage. "Le Premier ministre nous a rassurés et a donné de grandes orientations, a-t-il affirmé. Le gouvernement a une vison très claire de la suite à donner au programme et souhaite aller par étape." Du reste, pour leur part, les ONG internationales ont assuré à Tertius Zongo de leur "disponibilité à développer une synergie avec l’ensemble des acteurs intervenant dans ce rude combat pour améliorer la situation des sinistrés."

Par Abdou ZOURE

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Inondations du 1er septembre 2009 : L’Unité de gestion des secours d’urgence a remis son rapport final au Premier ministre
Aménagement de la trame d’accueil de Yagma : 58 km de caniveaux pour assainir le cadre de vie
Bilan chiffré du gouvernement : "Voilà ce que nous avons eu, voici ce qu’on a fait"
Inondations au Burkina : le bilan s’alourdit
Aide aux sinistrés du 1er septembre 2009 : L’Afrique du Sud contribue pour 15 millions
Aide aux sinistrés du 1er septembre : nos ambassades font parler leur cœur
Dons aux sinistrés du 1er septembre 2009 : on est encore loin des 70 milliards de francs
PAROISSES DE KIEMBARA ET DE TOMA : Des foires humanitaires au profit des sinistrés
Relogement des sinistrés : Yagma et Bassinko en voie de viabilisation
Contribution aux sinistrés du 1er Septembre 2009 : La communauté Burkinabé des Etats-Unis d’Amérique donne sa part
Aide au relogement : les sinistrés ont commencé à passer à la caisse
Déluge du 1er du Septembre : Bilan de santé avant évacuation de l’hôpital Yalgado
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés