Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Scam : gare à la cyberescroquerie ! • • mercredi 1er août 2007 à 08h16min

Nous avons plusieurs fois dénoncé la cyber-escroquerie sur notre site. Devant l’ampleur du phénomène, nous avons même consacré un dossier spécial au sujet ; un dossier qui suscite quotidiennement une dizaine de réactions d’internautes qui ont été victimes ou ont failli l’être.

Mais la sensibilisation est loin de porter ses fruits car les escrocs en ligne redoublent aussi chaque jour d’ingéniosité pour ferrer leurs proies. La dernière alerte que nous avons reçue recourt carrément au « Ministre de la Justice » lui-même, cachet faisant foi, pour valider le stratagème.

Si la loterie de la Bill Gates Foundation commence à être éculée, ici, il s’agit d’une "tombola organisée par la Banque Atlantique du Burkina Faso". L’heureux gagnant qui a été tiré au sort grâce son e-mail, selon la procédure désormais classique, est informé par le « directeur des opérations de la banque, Mr Zongo Yves », qu’il doit prendre urgemment contact avec l’huissier ayant supervisé l’opération, à savoir :
« Me Tapsoba Nabil
Adresse :09 BP 4789 Ouagadougou CMS 09
E-mail :cabinet_nabil@netcourrier.com »
09 BP 4789 Ouagadougou CMS 09
République du Burkina -Faso
Tel : +226 78 01 82 35
Fax : +226 50 42 00 39

Me Tapsoba Nabil intervient alors pour rassurer son client en lui certifiant que la tombola n’est « ni une plaisanterie et ni une tentative de tromperie raison pour la quelle j’ai été délégué par le Ministère de la justice en tant que huissier assermenté par l’état du Burkina-Faso pour servir de témoin juridique dans cette tombola afin d’assisté tout les lauréats dans la procédure du virement de la totalité de leur gain... ».

Afin de réaliser l’opération, il est demandé au gagnant de communiquer une copie de sa pièce d’identité, sa profession, une adresse complète, son numéro de téléphone, une déclaration sur honneur signée de ses mains stipulant qu’il accepte « de concéder 10% de [son] gain à l’expansion des locaux de la Banque Atlantique dans le reste du monde ».

« Dès réception de ces informations et après les avoir analysés et authentifiés par mon cabinet, je vous ferai établir au près du tribunal de première instance, un certificat d’acte de transfert de gain et une attestation de bénéficiaire qui sont les Documents administratifs et juridique indispensable à avoir avant l’opération de transfert de votre gain tout en vous informant que vous devez vous acquittez de certains frais pour l’établissement de l’attestation de bénéficiaire, payable au près du service d’enroulement du tribunal de première instance » continue Me Tapsoba.

C’est à cette étape que les « autorités judiciaires » entrent en jeu pour prouver le sérieux de l’opération.
Sous la signature du prétendu « Ministre de la justice et de la gardes des seaux » (sic), il est ainsi expliqué à l’heureux ( ?) bénéficiaire de la tombola que :
« Vu l’impossibilité de vous rendre ici au Burkina Faso à Ouagadougou, la banque vous demande de bien vouloir certifier auprès de notre institution un acte de bénéficiaire direct des fonds de sorte à vous permettre de recevoir votre gain directement par transfert bancaire sur votre compte nominatif ou par Western Union transfert d’argent.

Au regard des dispositions comptables en vigueur au Burkina Faso, un tel se délivre contre le versement d’une somme de (789 euros) Payable par avance, par vous auprès du service d’enrôlement du greffe de notre tribunal.

Dès lors, je vous demande de bien vouloir prendre toutes vos dispositions afin de nous viré cette somme pour nous permettre d’établir le dit acte à votre égard. Dans l’espoir d’une suite favorable, veuillez agréer nos sentiments distingués ».

Cette autre tentative d’escroquerie (qui est l’objet de beaucoup de demandes de vérifications sur notre site) vient encore rappeler aux autorités en charge de ces questions qu’il y a nécessité à prendre au sérieux ce phénomène qui est en train de transformer notre pays en un nid de cyber-escrocs ; des escrocs sans doute encouragés par la difficulté à les traquer ou la légèreté des peines encourues.

Cyriaque Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er août 2007 à 12:59, par Wendy En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    Merci de toujours attirer l’attention des lecteurs sur les multiples formes d’escroquerie. Juste deux observations : 1)-A mon avis le titre de l’article peut prêter à confusion. A la lecture on ne voit pas comment on peut imaginer que le ministère soit impliqué. 2)-En ce qui concerne les tentatives d’escroquerie, je me demande même qui sont ceux qui se font prendre à ces pièges. Les documents comportent tellement d’inepties : "Ministère de la justice et de la garde des seaux" (seaux ici=ustensiles !!) ; "Republique du Burkina Faso"...et des fautes orthographiques et grammaticales à vous couper le souffle qu’on peut difficilement imaginer que ces documents proviennent d’un cabinet d’huissier encore moins ministériel. Mais enfin...J’ai parfois personnellement joué le jeu quand j’ai le temps pour voir jusqu’où cela peut mener et j’en ai tellement ri ! Des documents du port autonome de Lomé avec cachets et signatures m’ont été envoyés, des lettres d’huissiers...avec en prime la possibilité de négocier une diminution des frais à transférer : parfois ils peuvent partir de 3000 euros pour accepter un virement de...200 euros !! Mais imaginez 200 euros au Burkina, c’est déjà ça non ? Et c’est souvent à ce moment que je choisis pour leur envoyer un gros megd’alors comme dirait l’autre ! Merci encore.

    Répondre à ce message

    • Le 1er août 2007 à 16:43, par Lefaso.net En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

      Oui, vous avez raison. Comme vous l’avez certainement compris, le titre est intentionnellement provocateur !!! Si ça peut interpeller et décider les gens à réagir !

      Quant à ceux qui se laissent prendre dans ces grossiers filets, ils sont nombreux. Il n’y a qu’à lire les forums des articles consacrés à ce sujet. Rien qu’aujourd’hui, j’ai reçu deux messages de personnes qui se sont faites avoir.

      Comme on dit, plus le mensonge est gros, plus ça passe ! Il y aura donc toujours des margoulins d’un côté et des gogos de l’autre !

      Cyriaque

      Répondre à ce message

      • Le 1er août 2007 à 18:26 En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

        Merci encore une fois a ce samo qui fait pourtant du bon boulot.Mais comme on aime à dire chez nous c’est bon mais c’est pas arrivé.
        Quoi qu’on dise ces filous d’un autres genre developpent quotidiennement des astuces nouvelles pour aboutir à leur but qui est de soutirer l’argent d’un honnete citoyen quelque part.
        Donc nos autorités qui ont la responsabilité d’assurer la securité des personnes et leurs biens doivent redoubler d’effort car chaque jour nous tous sous la menace de ces supers escrocs.
        Faites un tour dans les cybers surtout ceux qui affichent 24h/24 et vous verrez des gens tapis tranquilement entrain de proceder à des operations pas catholiques.Il n’est pas rare de voir les logo des banques de la places dont le plus utilisé reste celui de la BOA.Ces gens venus de leur NIGERIA natale redoublent aussi d’expertises parcequ’ils sont pas inquitetés.Alors que parait-il qu’ils sont interdits chez certains de voisins.
        Pourquoi le burkina est un pays ou tout est permis.
        Si les autorités ont demissionné,qu’elles nous donnent l’ordre de nous proteger nous meme et vous verrez .
        Rappelez-vous d’il y’a quelques années les disparitions tous azimut de sexe à ouaga.vous avez vu ce qui s’en ait suivi.Il faut une telle methode pour mettre ces escrocs dehors.

        Répondre à ce message

        • Le 2 août 2007 à 00:15, par Rose En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

          Merci Cyriaque pour le travail de sensibilisation que tu fais chaque jour. Le phénomène est vraiment récurrent et les cyber escros sont conscients du vide juridique qu’il y a dans le cyber espace et ils narguent nos autorités. Je me réjouis de voir qu’ils impliquent le ministère de la justice car ce même ministère a initié un atelier sur la question courant février 2007. Tous les acteurs n’ont même pas été conviés a cet atelier. Les participants ont fait des recommandations mais cinq mois après, nos amis les organisateurs restent muets. On a du ranger les travaux de l’atelier dans les tiroirs.
          Je voulais aussi attirer l’attention des gens sur la nationalité des cyber escros. Les nigerians ne sont plus les seuls sur le terrain ; beaucoup de burkinabes excellent maintenant dans cette façon de s’enrichir. Le ministère des postes et des technologies de l’information et de la communication devrait en collaboration avec tous les acteurs du domaine, en plus des formations qu’il organise a coût de millions pendant la semaine nationale de l’Internet, sensibiliser la population sur les mauvaises pratiques de l’internet car internet n’a pas que de bonnes pratiques.

          Répondre à ce message

        • Le 2 août 2007 à 14:18, par Highlander En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

          Je reste perplexe. Ce n’est pas le seul cas ou une institution du Burkina est "impliquée" et nous n’avons pas connaissance d’une quelconque action en justice justement contre un acteur de la cyberescroquerie. Et pourtant, je remarque que sur ces annonces, il ya des contacts téléphoniques qui devraient permettre de remonter les filières et qu’internet permet aussi de savoir d’ou telle ou telle chose a été envoyée ou faite. Mais avoir un numero ou 10 numeros de téléphone à Ouaga est aussi facile qu’acheter des arachides, il y a de quoi etre inquiet.
          Je pose quand meme une question concrète : Quelle attitude adoptée lorsqu’on recoit une proposition de cyber-escroquerie ? A qui peut-on se reférer pour poser un acte citoyen lorsque des institutions burkinabè sont citées ? Il y a-t-il un service spécifique qui travaille à la repression de ce phenomène ?

          Répondre à ce message

          • Le 3 août 2007 à 00:02, par Rose En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

            Intenter une action contre qui et pour quel délit ? La faute est elle constituée dans ce cas ? En remontant la filière on peut juste savoir d’où est parti le message mais non l’identité de la personne. Même des magistrats sont tombés dans le filet des cybers escrocs. Il faut se dire que tout le monde a le dos au mur. Notre code pénal ne date pas de maintenant, donc il n’intègre pas le cyber espace. Il faut une relecture du code pénal qui va permettre de modifier certaines articles de façon a pouvoir poursuivre les cyber escrocs. Mais ça ce n’est pas pour demain la veille. Pour le moment ce qu’il y a à faire, c’est la sensibilisation. Que la population soit vigilante car en lisant bien leurs messages, on se rend compte que c’est truffé de fautes, d’incohérences. On sent parfois le français traduit littéralement de l’anglais. Et puis soyons sérieux ; tu n’as jamais participé à une quelconque loterie et on t’annonce que tu as été sélectionné parmi des millions d’adresses et que tu fais parti des heureux gagnants. C’est vraiment très facile. Si les affaires de ces escrocs d’un nouveau genre sont florissantes, c’est parce qu’il y a aussi des gens qui aiment le gain facile et donc leur prêtent une oreille attentive.

            Répondre à ce message

            • Le 9 août 2007 à 12:27, par DOLCE En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

              Le phénomène de la cyber criminalité prend de plus en en plus d’ampleur et on a l’impression que nos autorités ne font rien pour le juguler, du moins, on ne voit aucune action sur le terrain. On voit à longueur de journée, ces Nigérians (loin de moi toute idée xénophobe) prendre d’assut les différents cybercafés du pays et s’adonner à coeur joie à leur basse bésogne en toute impunité. Le Burkina est de plus en plus indexé comme un repert de cyberescros (voir certains sujet sur le groupe burkina sur yahoo.fr). Ces cyberescros ont peut être compris que notre pays devient de jour en jour le paradis de l’impunité de tout genre. Cet état de fait ternit l’image de notre pays. Vivement que le virus du bon sens et du patriotisme pique nos autorités qui ont assez dormi sur ce plan !!!!

              Répondre à ce message

  • Le 1er août 2007 à 14:01 En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    NASARTINGA

    **** celui qui veut de l’argent facile perd facilement aussi ,,,la plus part de ses gens qui veulent des millions sont des gens quis sont deja riches .,.,alors ca me plait si ses gens que nous apellons escros utlisent leur savoir pour recuper un de leur sou de ses milionaire africain qui sont toujour gouramnd , mais idiot ....meme des ministres ,grand personalite ont ete la cible .

    imaginez un ministre qui veux avoir des millions d’euros sans que personnes ne sache,,.**..

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2007 à 17:11, par Le Reporter, mensuel d’enquêtes et de reportages. E-mail:reporterbf@yahoo.fr En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    Bravo, mon cher Cyriaque !Tu viens, une fois de plus, de faire du bon boulot !Il faut maintenant que les autres maillons de la chaine prennent le relais. Il faut de sérieuses investigations de la part des forces de sécurité afin que ces individus et groupes d’individus sans scrupules puissent être démasqués et sévèrement punis. Merci encore !
    Hervé

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2007 à 12:07, par A. A. SOMDA En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    Bonjour,
    Je me rejouis de voir que vous prenez à coeur ces escroqueries qui semblent devenir monnaie courante sous nos trpoiques. J’ai personnellement reçu au moins quatre de ces messages m’annoçant des gains faramineux. Seulement j’ai trouvé cela curieux sinon illicite car je ne vois pas comment je puis bénéficier gratuitement d’une telle fortune sans avoir pris part ou même donner mon accord quant à ma participation à une éventuelle lotterie.

    Vivement que les autorités prennent au sérieux cette gangrène surtout quand les auteurs vont jusqu’au utiliser les sceaux de l’Etat. Il y va de la crédibilité de nos actes administratifs.

    Mes encouragement à tous ceux qui oeuvrent pour que finissent ces arnaques de plus en plus insinieuses.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2007 à 16:44, par Xentrai En réponse à : > Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    je viens de recevoir un e-mail de la banque atlantique, j’ai voulu m’informer un peu et... voila merci a vous^^

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2009 à 04:27, par Teddy En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    Dans un autre genre voici ce que j’ai recu aujourd’hui ^^

    A VOTRE ATTENTION " ECOPECPROCI " structure d’épargne et de crédit dont le siège est à Abidjan Côte d’Ivoire avec ses partenaires Sud Africains ,Marocains et Canadiens viennent de lancer une tombola nommee MERCATO LOTERIE dans le cadre d’une semaine promotionnelle initié par notre associe Microsoft Au terme de ce tirage supervisé par un huissier,les résultas se présentent comme Suits : 1er lot : la somme d’un montant de 2,500,000 Euros 2nd lot : la somme d’un montant de 1,100,000 Euros 3ième lot : la somme d’un montant de 89,000 Euros 4ième lot : la somme d’un montant de 70,000 Euros 5ième lot : la somme d’un montant de 55,000 Euros Lors du tirage de cette tombola qui concerne aussi bien les personnes vivant ici en Côte D’ivoire que hors de Côte d’Ivoire mais qui ont une adresse électronique,votre adresse électronique a été tirée au Cinquieme rang donc l’heureux (se) bénéficiaire de la somme de 55.000 Euros. A la lecture de ce message,mettez vous en contact avec l’huissier qui a eu à superviser la tombola Maitre Lambert Willams Email:mtlam_williams@yahoo.com

    apres avoir parcouru les pages jaunes d’abidjan je n’est trouvé aucun maitre Lambert williams

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2009 à 19:05, par Komelan En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    pretez tous attention (car pour tout ce qui passe par internet il faut toujours se mefier) au sceau du ministre de la justice :
    il est ecrit AVEC UNE GROSSIERE ERREUR "minister de la Justice et de la GARDES des SEAUX"
    ils ont encore du chemin a faire pour gruger un grand nombre de personnes.

    a bon entendeur, salut

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2012 à 13:46 En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    bonjour existe t-il une esroquerie cybersecurité-internet car on me demande un amande de 3850euros pouvez voue répodre rapidement merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 11:25, par geogeo5 En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    pouvez vous me confirmer que mr kouadio fabrice stephen
    demeurant rue mercedes zone 4 a abidjan est bien la personne habilitee a recevoir les amendes penales
    de plus je n’ai pas de references de dossier

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2012 à 11:36, par geogeo5 En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    merci de me dire rapidement si mr kouadio fabrice stephen demeurant rue mercedes zone 4 a abidjan est bien habilite a percevoir les amendes penales

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:41, par Boinéba En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    J’ai souvent des insomnies quand j’y pense. La seule façon de vivre tranquille quand tu parviens à mettre la main sur un voleur ou escroc n’est il pas de le mettre hors d’état de nuire ? Le remettre à la justice signifie risquer ta propre vie. Quelques jours après tu le revoie dehors et il n’a plus d’état d’âme pour te réduire au silence. Qui encourage cela ? Des magistrats !

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 10:38, par Abdou OUEDRAOGO En réponse à : Cyber-escroquerie : le "ministère de la justice" impliqué ?

    Chapeau bas pour cet article qui vient une fois de plus nous interpellé sur le désordre qui se passe sous les yeux de nos plus hautes autorités.
    En effet, je suis de ceux qui pense qu’il y’a vraiment trop de structures qui arnaque et escroque au quotidien les honnêtes burkinabé, avec les modiques sommes d’argent qu’ils utilisent pour la gestion rationnelle de leurs familles.
    Pour ce faire je profite donc de votre tribune pour interpeller plus les autorités administratives et juridiques sur la question des structures comme QUINET, STIFOR, et autres qui dans la légalité (puisqu’ils ont des agréments de reconnaissance pour piller le peuple.
    Alors autorités mettons fin et rapidement à toutes ces structures fantoches qui troublent le sommeil des burkinabé et pire c’est devenu du harcèle dans les familles, dans les villages, dans les services etc.... merde alors.
    Agissons vite et bien pour rendre justice au peuple qui n’a plus de voix à se faire entendre, car tel que le recrutement se procède, c’est par affinité (donc si tu as des difficultés et comme c’est ton ami ou ton parent) il est de fois difficile de le convoqué devant l’autorité pour avoir raison.
    Mais faisons beaucoup attention, car beaucoup de burkinabé sont dans cette situation et ca constitue une bombe à retardement pour le Faso.
    Bonne suite

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés