Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Intégration des TIC dans l’enseignement secondaire : Vers l’adoption d’un véritable plan d’action

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Les NTIC au Burkina Faso : une situation mitigée • • mercredi 9 mai 2007 à 07h42min

L’Institut international pour la communication et le développement (IICD) et la Direction générale des inspections et de la formation des personnels de l’éducation (DGIFPE) ont conjointement organisé, le vendredi 27 avril 2007, un atelier de validation de projet des programmes d’intégration des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’enseignement secondaire au Burkina Faso.

Faire en sorte que les Technologies de l’information et de la communication puissent intégrer les établissements d’enseignement secondaire, tel a été le but visé par cet atelier organisé par l’IICD et la Direction générale des inspections et de la formation du personnel (DGIFPE), vendredi 27 avril 2007 à Ouagadougou.

A cet effet, une trentaine de participants issus des domaines de l’enseignement et des technologies de l’information ont planché sur quatre axes principaux élaborés lors de la table ronde de Loumbila tenue du 18 au 21 juillet 2006. Ces axes se rapportent essentiellement, à l’amélioration du développement des contenus et matériels pédagogiques, à l’amélioration de la gestion administrative et pédagogique du sous système de l’enseignement secondaire, à la formation initiale et continue des enseignants, à l’intégration des TIC dans les établissements secondaires.

Au vue de cette donne, le conseiller technique du MESSRS, Loya Kako a affirmé que la question ne se pose plus de savoir s’il faut intégrer les TIC dans l’enseignement, notamment secondaire, mais comment le faire efficacement, mieux, de façon efficiente. Pour y parvenir selon lui, « toutes les initiatives devraient à terme concourir à l’élaboration et à l’adoption d’un véritable plan d’action sur l’introduction des technologies de l’information et de la communication dans le système éducatif burkinabé ».

Quant au directeur général des inspections et de la formation des personnels de l’éducation Oumarou Sawadogo, il a dit espérer que les résultats de cet atelier contribueront à alimenter la stratégie nationale d’« e-éducation » en train d’être mise en place par le ministère des Postes et des Technologies de l’information et de la communication (MPTIC) pour le volet de l’enseignement secondaire.

Daouda Emile OUEDRAOGO

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information : Le message de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes
TIC Champion : Testez vos connaissances en TIC et gagner des motos
TIC Champion : Testez vos connaissances en TIC et gagner des gros lots
Yam Pukri, l’intelligence et l’ouverture au service des TIC
Journée Burkinabè sans Papier : Les TIC réussiront-ils à avaler le papier ?
Semaine nationale de l’Internet : Les TIC pour faciliter les échanges commerciaux
Les TIC, un formidable vecteur de développement selon Kader Cissé
Semaine nationale de l’Internet : Le e-commerce à l’honneur
Développement des TIC au Burkina : Pour une plus forte implication de l’Etat
Semaine nationale de l’Internet : La communication pour le développement épluchée
Semaine nationale de l’Internet : Mettre les TIC au service de la décentralisation
Semaine nationale de l’Internet : 5000 nouveaux utilisateurs attendus
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés