Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vraie noblesse s’acquiert en vivant, et non раs еn nаissаnt.» Guillaume Bouchet

Blaise Compaoré en roue libre

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • vendredi 25 novembre 2005 à 08h19min

Initialement prévue pour le 17 novembre, la CENI a fait durer un peu plus le suspense, et c’est finalement le vendredi 18 novembre 2005 que la structure en charge des élections au Burkina Faso a proclamé les résultats provisoires du scrutin du 13 novembre dernier. C’était au cours d’une cérémonie dans la salle de conférences de Ouaga 2000.

C’est une salle de conférences de Ouaga 2000 prise d’assaut par un nombreux public pour la plupart acquis à la cause du candidat du CDP, Blaise COMPAORE, mais aussi par de nombreux journalistes tant nationaux qu’internationaux que s’est déroulée la proclamation des résultats provisoires par la CENI. Tout se passait comme si personne ne voulait rater l’événement. Pour l’occasion la RTB a déployé une impressionnante armada pour la retransmission en direct de la manifestation à la radio comme à la télévision nationale.

Une victoire sans bavure du candidat COMPAORE
Des candidats en lice pour cette consultation présidentielle, seul le candidat du FFS, Norbert Michel TIENDREBEOGO était présent dans la salle. Les autres se sont contentés d’envoyer des représentants ou ont simplement choisi de ne pas participer à la cérémonie. Qu’à cela ne tienne, les 5 commissaires de la CENI se sont succédés sur le podium pour délivrer les résultats des urnes des 45 provinces que compte notre pays.
Le moins qu’on puisse dire au regard de ces résultats c’est que le candidat Blaise COMPAORE bat largement tous les leaders de l’opposition dans leur fief respectif.

Ainsi son challenger direct comme le prédisaient les sondages effectués par le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) du Professeur Augustin LOADA, Maître Bénéwendé Stanislas SANKARA de l’UNIR/MS, a été battu chez lui dans le Passoré, le même sort a été réservé au professeur Laurent BADO du PAREN dans le Sanguié. Philippe OUEDRAOGO de la coalition CDS/PDS n’a lui non plus pas échappé à la défaite dans son fief, le Seno. Ali LANKOANDE du PDP/PS quant à lui n’a pas aussi fait le poids devant le candidat du CDP dans le Gourma sa province d’origine.

Partout le candidat COMPAORE a obtenu au moins 68% des suffrages avant d’aller faire le plein des voix chez lui dans sa province de naissance l’Oubritenga avec 94%.
Après la proclamation des résultats par province donnée par les commissaires, ce fut au tour du président de la CENI de livrer les résultats au niveau national.

Ainsi, à l’issue du scrutin du 13 novembre dernier, le candidat Blaise COMPAORE enregistre un score de 80,30% suivi de Maître Bénéwendé Stanislas SANKARA avec 4,94% ensuite suivent dans l’ordre, Laurent BADO, (2,61%), Philippe OUEDRAOGO (2,27%), Ram OUEDRAOGO (2,03%), Ali LANKOANDE, (1,74%), Norbert Michel TIENDREBEOGO (1,60%), Soumane TOURE, (1,12%), Gilbert BOUDA (1,04%), Pargui Emile PARE, (0,87%), Hermann YAMEOGO, (0,75%), Toubé Clément DAKIO, (0,37%) et Nayabtigungu Congo KABORE (0,31%).

Après quoi, le président de la CENI a déclaré le candidat Blaise COMPAORE élu dès le premier tour. Cette annonce a été accueillie dans la salle par une clameur et une liesse indescriptibles. Les partisans et les sympathisants du candidat COMPAORE agitaient dans tous les sens des mouchoirs blancs, dansaient et scandaient le nom de leur candidat.

Selon la loi, les candidats ont après la proclamation provisoire des résultats par la CENI, 48 heures pour formuler des réclamations. Une autre victoire du candidat COMPAORE serait le taux de participation estimé à 57,5% alors qu’en 1991 il était de 25% et un peu moins de 50% en 98.

Nette victoire donc du président sortant qui se succède à lui-même pour un autre mandat mais cette fois de 5 ans.

Par Ben Alex Béogo

P.-S.

Voir notre dossier :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés